subscribe: Posts | Comments

Stratégie financière des entreprises

Commentaires fermés sur Stratégie financière des entreprises
Stratégie financière des entreprises

 

Quelles sont les différentes formes de capital investissement ?

Le capital-investissement occupe une place primordiale sur les marchés financiers. Les premiers apporteurs de fonds à l’entreprise sont les créateurs eux-mêmes, leurs familles ou leurs amis. Les incubateurs peuvent, sous certaines conditions, prendre des participations à fonds propres. Ensuite, ce sont les investisseurs en capital qui prennent le relais. Parmi ces investisseurs en capital, on distinguera l’investissement dit “informel”, dans lequel s’inscrivent les business angels, et le capital investissement.
Les premiers euros seront donc apportés par les créateurs et éventuellement par leurs familles et leurs amis. On peut également intégrer dans cette catégorie les aides, bourses et prêts d’honneur auxquels les créateurs pourront avoir accès. Il s’agit de l’argent investi dans le projet de création. C’est à partir de ces sommes investies que l’aventure entrepreneuriale pourra débuter. En plus de ces fonds initiaux, les créateurs pourront aussi compter sur des aides et subventions diverses, ou encore sur des prix offerts aux lauréats des concours de création d’entreprise. On peut aussi intégrer à cette catégorie les prêts d’honneur destinés aux créateurs d’entreprises.
Bien qu’ils aient vocation à être remboursés par les créateurs en cas de succès, ils peuvent d’une certaine manière être inclus dans cette catégorie – c’est ce que font les banquiers lorsqu’ils évaluent le montant des fonds propres apportés par les créateurs d’entreprise afin de décider de l’octroi d’un prêt bancaire complémentaire.

Les incubateurs d’entreprises


Si le projet d’entreprise repose sur un contenu technologique ou présente un potentiel de développement significatif, les créateurs peuvent solliciter l’entrée dans un incubateur d’entreprise. Les incubateurs ont pour mission de détecter, d’accueillir et d’accompagner les projets de création d’entreprises innovantes. On peut distinguer plusieurs types d’incubateurs : notamment les incubateurs liés à la recherche publique, les incubateurs territoriaux ou les incubateurs privés. L’organisation de l’incubateur doit permettre d’accompagner concrètement les porteurs de projets sélectionnés avec des moyens financiers, humains, matériels et de mobiliser un réseau de compétences. Certains incubateurs peuvent proposer des prises de participations ou des prêts conditionnés, allant de quelques milliers d’euros à 300 000 euros.

Les sociétés de gestion : une solution pour tous les investisseurs ?


Les sociétés de gestion (Amiral Gestion, CPR AM, Robeco France, A Plus Finance, Amundi…) sont des entreprises d’investissement, aussi connues sous les noms de “Société de gestion financière” ou “Sociétés de gestion de fonds”.
Ces sociétés peuvent gérer votre portefeuille boursier. Elles gèrent des actifs, souvent pour compte de tiers (qu’il s’agisse d’investisseurs institutionnels ou de clients particuliers).
Afin de conformer leur part de marché auprès des institutionnels, les sociétés de gestion de portefeuille ont renouvelé leur offre en gestion diversifiée. Celle-ci fait appel à de nombreuses classes d’actifs de niche. Elle est devenue plus réactive aux conditions de marché.
A Plus Finance, société de gestion de portefeuille agréée AIFM, dispose de l’ensemble des agréments pour la gestion de véhicules d’investissement réglementés (SCPI, OPCI) et autres FIA (Fonds d’investissement alternatifs). Elle gère des fonds de Private Equity (non coté) : des OPCI, des SOFICA, des mandats de gestion, des FPCI, des sociétés Holdings, des FCPR, des FIP, et et des FCPI.


Investir dans la production cinématographique afin de payer moins d’impôts

Commentaires fermés sur Investir dans la production cinématographique afin de payer moins d’impôts
Investir dans la production cinématographique afin de payer moins d’impôts

Caroline Dhainaut-Nollet, responsable du secteur cinéma et audiovisuel dans la société de gestion A Plus Finance, revient sur les Sofica ou les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel, un dispositif qui est relativement méconnu et qui permet de financer et de soutenir la production cinématographique en France et en Europe tout en profitant de l’avantage fiscal.

Qu’est qu’une Sofica ?

Les sociétés de financement de l’industrie cinématographique ont dans leur compteur plus de 30 ans, toutefois elles sont toujours aussi attractives. En effet, tous les ans plusieurs films sont sélectionnés à Cannes et qui possèdent dans leur générique une ou plusieurs sociétés de Sofica.
Depuis 2016, le Centre National du Cinéma et de l’image animée, CNC, a apporté des reformes à ce type d’investissement afin d’encourager les investisseurs à financer davantage les productions cinématographiques françaises. En effet, la loi de finance de 2017, a permis aux sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel, d’avoir un véritable coup de projecteur grâce à une majoration au niveau de la réduction d’impôt accordée par le dispositif.
Certes, ce type de placement demeure encore relativement méconnu et confidentiel aux français, toutefois, les particuliers réalisent d’importantes économies d’impôts tout en soutenant le secteur culturel français.

Comment accorder plus d’importance à ce placement ?

Créées depuis juillet 1985, les Sofica représentent des placements d’investissement qui sont destinés à la collecte de fonds privés dont l’objectif est de financer des productions cinématographiques et audiovisuelles françaises, mais aussi des œuvres européennes.
Ces placements permettent de jouer un important rôle afin de compléter un plan de financement des différentes fictions ayant un budget modeste qui est moins de 8 M d’euros.
Le Centre National du Cinéma et de l’image animée en collaboration avec le ministère de l’action et des comptes publics ont lancé depuis 30 octobre 2018, la nouvelle campagne d’investissement dans les Sofica. Selon le CNC, cette année, 12 Sofica ont été sélectionnées afin de lever une enveloppe globale de 63 millions d’euros auprès des différents investisseurs. Parmi les 12 Sofica, on peut citer SG Image et A Plus Image 8, la Sofica gérée par la société de gestion A Plus Finance.
La répartition des 63 millions d’euros pour les différentes sofica agréées pour les investissements en 2019, a été effectuée selon les engagements pris par les différentes sociétés, ainsi que selon le bilan des investissements et différentes collectes réalisés durant l’année précédente.
Il est important de noter qu’en 2017, la charte professionnelle a été reformée afin de mieux encadrer les sociétés d’investissement et de plus les engager en faveur de la production cinématographique indépendante.


Le capital-risque, levier du développement des PME

Commentaires fermés sur Le capital-risque, levier du développement des PME
Le capital-risque, levier du développement des PME

L’évolution du capital risque en Europe et à l’international

Le statut de la société de capital-risque (SCR) a été créé par la loi du 11 juillet 1985. Il se fonde sur les mêmes règles que celui de la société anonyme. L’objet de la SCR est l’investissement de capitaux propres dans les PME non cotées, afin d’en favoriser la création, le développement, la reprise ou la transmission.
Le capital de la SCR doit être au minimum de 38 000 euros, voire de 230 000 euros en cas d’appel public à l’épargne. L’actif de la SCR doit être composé d’au moins 50 % de titres (actions, obligations convertibles…) de sociétés non cotées sur un marché non réglementé et ayant leur siège dans l’Union européenne. Les sociétés investies doivent être soumises à l’impôt sur les sociétés et exercer une activité commerciale ou industrielle. Les actionnaires de la SCR sont rémunérés par le versement de dividendes. Aucun actionnaire de la SCR ne peut détenir directement ou indirectement plus de 40 % des droits sociaux. Ce statut permet de regrouper dans une même entité la gestion du portefeuille de participations, la gestion de la trésorerie et l’ensemble des moyens humains nécessaires au fonctionnement de la société.

Les Fonds Communs de Placement à risques

Les Fonds Communs de Placement à risques (FCPR), institués par la loi du 3 janvier 1983, appartiennent à la famille des fonds communs de placements, catégorie introduite en France en 1979. La vocation d’un FCPR est de collecter l’épargne publique des personnes morales et physiques et de l’investir en valeurs mobilières (actions ou obligations convertibles).
Un FCPR est une copropriété de valeurs mobilières bénéficiant de transparence fiscale : n’ayant pas de personnalité juridique en lui-même, il ne peut faire l’objet d’une imposition propre. Ce statut juridique spécifique permet de reporter l’imposition sur les investisseurs selon leurs propres statuts et selon les produits perçus. Le schéma d’organisation d’un Fonds Commun de Placement à risque repose sur deux entités :
– Une société de gestion qui a pour rôle l’étude des dossiers et la gestion des participations ;
– Le fonds en lui-même dont l’objectif est de prendre des participations.

Les deux entités sont liées par un contrat de management. Le conseil d’administration du fonds définit sa politique d’investissement et mandate la société de gestion afin d’orienter l’action du Comité d’investissement qui va décider des prises de participations dans des jeunes entreprises. La durée de vie du fonds est limitée dans le temps (généralement, elle est de dix ans). Au cours de cette période, les responsables du fonds devront investir les sommes qui leur ont été confiées et liquider les participations acquises avant l’échéance du fonds.
A Plus Finance est une société de gestion indépendante spécialisée dans la multigestion et le capital investissement. À ce titre, elle gère depuis plus de vingt ans des trois Fonds de Fonds, des FIP et des FCPI. Elle intervient dans tous les secteurs innovants. A Plus Finance a créé une activité de financement du cinéma avec une équipe dédiée et lance en 2012 le développement de FCPR et d’OPCI à destination des institutionnels.


 Ramadan arrive dans quelques jours : êtes-vous préparés ?

Commentaires fermés sur  Ramadan arrive dans quelques jours : êtes-vous préparés ?
 Ramadan arrive dans quelques jours : êtes-vous préparés ?

 

    Comment convient-il de manger selon la sounna du Prophète ?

 

Comme dans tous les domaines, le Messager de Dieu est aussi le meilleur modèle en ce qui concerne le boire et le manger. Aicha, Mère des croyants, rapporte que le Messager a dit : “L’Envoyé de Dieu n’a pas mangé pendant trois jours d’affilée. S’il avait voulu, il aurait mangé. Or, il préférait nourrir les pauvres et rester le ventre vide”.

Abou Karima rapporte : “J’ai entendu le Prophète dire : ‘Le fils d’Adam n’a jamais rempli récipient plus néfaste que son ventre. Quelques bouchées suffisent amplement à le tenir debout. Si jamais il se trouve dans une situation où il est obligé de manger, qu’il remplisse ⅓ de son ventre avec de la nourriture, ⅓ avec de la boisson et ⅓ avec de l’air.”

 

Comme on le voit, le Messager de Dieu a conseillé de manger peu et s’est lui-même contenté de très peu.

Les hadiths montrent que le Prophète Muhammad prenait deux repas par jour, le matin et le soir, et qu’il se levait de table avant d’être rassasié.

 

  Ramadan : bien gérer la rupture du jeûne

 

Inspirés par la sounna du Prophète, et d’un commun accord, les savants musulmans attirent l’attention des croyants sur les inconvénients et les dangers d’une alimentation excessive.

Par exemple, Ibn Sina (Avicenne) a dit : “Toutes les maladies sont dues à ce qui est mangé ou bu”. Et Imam Ghazali a dit : “Le ventre est le lieu où les malheurs et les catastrophes naissent et grandissent”.

Nos savants ont déclaré que “Dieu l’Omniscient a résumé toute la médecine en un demi-verset : Mangez et buvez, mais ne commettez pas d’excès”.

 

Nous pouvons donc résumer comme suit les règles alimentaires conformes à la sounna (façon de vivre du Prophète) :

– Ne pas manger avant d’avoir faim ;

– Se lever de table avant d’être rassasié, tandis qu’on a encore l’appétit.

 

Le célèbre Ibn Sina a étudié le sens de ce verset : “Mangez et buvez, mais ne commettez pas d’excès, car Dieu n’aime pas ceux qui commettent des excès” et en a déduit une interprétation dans le domaine médical : “je rassemble la science médicale en quelques mots. La beauté d’une parole réside dans sa brièveté.

 

La cure est dans la digestion. Mange donc ce qui est facile à digérer. L’état le plus difficile et le plus fatigant pour l’estomac et pour l’ego, c’est “manger puis remanger, c’est-à-dire que ce qui est le plus nuisible à la santé du corps, c‘est de manger sans attendre 4-5 heures, ou bien de se gaver de différents mets juste pour le plaisir du palais”.

Si nous nous habituons au modèle d’alimentation du Messager de Dieu, surtout durant le mois de Ramadan 2018, nous ne souffrirons ni de surpoids, ni des problèmes que cela engendre.

 

Or, il nous faut aussi rapporter ce hadith où le Prophète a dit :

“Le serviteur n’aura pas à rendre compte de trois choses :

Ce qu’il consomme pendant le souhour, les grâces dont il se nourrit pendant l’iftar, et ce qu’il mange avec ses frères en Dieu”.

 

  Y a-t-il un inconvénient à utiliser un Miswak pendant le jeûne ?

 

Les experts en jurisprudence islamique ont beaucoup insisté sur le fait de s’abstenir de tout ce qui pourrait rompre le jeûne.

Même si en soi le Miswak n’est pas nuisible, lors de son utilisation, il est possible d’en avaler quelques petits morceaux.

Il est donc préférable de s’en abstenir. Il est recommandé de ne pas du tout se nettoyer les dents avec le Miswak durant le jour !


   Le management du 21e siècle

Commentaires fermés sur    Le management du 21e siècle
   Le management du 21e siècle

 

   L’esprit d’entreprise : aspects managériaux

 

Dans les années 1980, peu avant qu’une crise mondiale ne s’installe durablement, les ambitions naturelles, mais avivées des pays en développement, ont suscité une génération spontanée d’initiatives individuelles et de porteurs de projets se prévalant de la qualité de “promoteur”.

Cette prétention étant insuffisante si l’on n’est pas porteur d’un projet concret, le vocable d’entrepreneur prit le relais comme pour convaincre d’une capacité plus forte à réaliser effectivement un projet.

 

   Pyramide des besoins

L’homme entreprenant (comme d’autres sont qualifiés méritants), présenté comme recours à la crise, bénéficie d’une telle reconnaissance publique et d’une telle médiatisation qu’il pourrait faire douter le chômeur, impuissant à assurer lui-même son avenir comme dépendant de cet homme providentiel.

 

De même qu’une société à “plusieurs vitesses” traduirait l’inégalité naturelle entre les hommes à suivre le même rythme de progression du savoir et de la productivité, l’esprit d’entreprise représenterait l’aptitude innée dont certains seraient dotés pour créer des richesses et développer autour d’eux un bien-être social.

 

  Les caractéristiques d’un bon entrepreneur :

 

En analysant la variété des talents qui fondent la complémentarité des hommes, mais aussi leurs différences, on peut tenter de relever les principaux traits de caractère et de situations qui singulariseraient l’entrepreneur du non-entrepreneur.

Nous en distinguerons trois, sous l’angle respectif :

– Des aspects conceptuels et opérationnels ;

– Des aspects relationnels et environnementaux ;

– Des aspects personnels et culturels.

 

L’individu au sein de la société a l’occasion de jouer un rôle plus ou moins affirmé en fonction d’une large palette ou de préférences :

– Savoir-faire et expérience ou comportement de néophyte ;

– S’exprimer dans la collectivité ou s’épanouir individuellement ;

– Compétences pluridisciplinaires ou spécialisation ;

– Personnalité (charisme, énergie, caractère) ou attitude de dépendance ;

– Goût de l’organisation et des procédures (architecture d’un projet).

 

 Les entrepreneurs français qui cartonnent à l’international :

Bénédicte de Raphélis Soissan fondatrice de Clustree, Sidarth Radjou fondateur de Biomodex, Hugo Mercier fondateur de Rythm, Antoine Noel fondateur de Medical Devices et Japet, Nataliya KOsmyna fondatrice de Braini, Johann Kalchman fondateur de Lifeaz, Sylvain Gariel fondateur de DNA Script, Thibaut Duchemin fondateur d’Ava, Morgane Barthod fondatrice de Météo Swift, Jean-Philippe Bosnet fondateur de Paritel (opérateur télécom pro), Stéphane Richard fondateur de “Orange”…

Ces derniers ont révolutionné leur domaine chacun à sa manière !

Paritel et Orange bénéficient des meilleurs réseaux !

 

Avant d’être reconnu, l’esprit d’entreprise doit encore affronter le parcours initiatique de l’environnement à deux niveaux :

Celui de sa propre organisation intrinsèque (relations avec les partenaires internes – actionnaires – et externes – fournisseurs, clientèle du projet) et celui de la société institutionnelle (pays d’implantation, administrations…).


Une troisième plainte vise le théologien suisse

Commentaires fermés sur Une troisième plainte vise le théologien suisse
Une troisième plainte vise le théologien suisse


Une nouvelle plainte met à mal la défense du théologien

Le mercredi 7 mars à Paris, l’islamologue très controversé Tariq Ramadan, a fait l’objet d’une troisième plainte de la part d’une quadragénaire française. Cette dernière déclare avoir été plusieurs fois sous l’emprise du Suisse entre 2013 et 2014. La Française, musulmane, a préféré garder l’anonymat selon des sources proches du dossier et a choisi le pseudonyme de ‘‘ Marie ’’.
Selon la rédaction de la chaîne de radio française et internationale Europe 1, on apprend que la plaignante avait confié au prédicateur son  » lourd passé d’escort girl  », qui aurait fait partie des ‘‘ femmes rémunérées pour avoir entretenu des relations intimes avec l’économiste et le politicien français, Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du célèbre hôtel Carlton de Lille.

L’homme déjà inculpé pour des faits similaires

Suite aux plaintes de deux femmes qui l’ont accusé d’acte immoral, l’intellectuel suisse Tariq Ramadan, a été mis en examen le 2 février 2018. Deux plaintes qui ont débouché sur une information judiciaire en octobre dernier, et qui ont été confiées à trois juges d’instruction.
Craignant une éventuelle fuite, une réitération des faits ou des pressions sur les plaignantes ou témoignes, la justice avait incarcéré le théologien (qui dément catégoriquement toutes ces accusations) en banlieue parisienne à la prison de Fleury-Mérogis, où il est enfermé dans une cellule à l’isolement.

Détention contestée


Le maintien en détention du petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des frères musulmans, Hassan El Banna, a dès le début suscité un vif émoi auprès de la communauté musulmane française et européenne en générale. Certains partisans, dénoncent un ‘‘ deux poids deux mesures ’’ voire même ‘‘ un complot ’’ contre l’une des rares figures de l’islam européen.
Pour contester la décision de la Cour d’appel qui a été confirmée sur la base d’un premier examen médical, la défense de Tariq Ramadan avait invoqué la dégradation subite et préoccupante de son état de santé. Le présumé affirme souffrir depuis quelques années de deux pathologies, une sclérose en plaques et une autre neuropathie périphérique (non encore identifiée), deux maladies nécessitant l’administration d’un lourd traitement médical.
Selon des sources proches de l’affaire, l’inculpé ne bénéficierait pas en prison des soins nécessaires et adaptés à ses maladies.
La défense dénonce également, la réalisation d’une première expertise médicale ‘‘ sommaire et incomplète ’’. Une expertise qui aurait été faite par un médecin qui n’aurait même pas disposé du dossier complet de son patient.

‘‘ Le théologien a été hospitalisé le vendredi 16 mars et admis aux urgences le jour même, au Centre hospitalier sud-francilien à Corbeil-Essonnes ’’, a confirmé l’AFP.

Pour confirmer le diagnostic de ces pathologies qu’elle juge ‘‘ incertain ’’, la chambre d’instruction, avait récemment ordonné la réalisation d’une nouvelle expertise médicale complète et approfondie, afin de pouvoir statuer sur son placement en détention provisoire et sa compatibilité avec son état de santé.
Les juges ont confié cette charge à deux experts indépendants, qui devront remettre leur rapport au plus tard le 15 avril.


Comment bien organiser un projet ?

Commentaires fermés sur Comment bien organiser un projet ?
Comment bien organiser un projet ?

 

Un projet correspond à toute activité non-répétitive visant à atteindre un objectif défini (concevoir et lancer en fabrication un produit, mettre au point un nouveau procédé industriel, la mise en œuvre d’une nouvelle organisation…).

La réussite d’un projet dépend avant tout d’une définition claire de sa portée, de ses objectifs, ainsi que des activités à réaliser.

Pour qu’un processus de conduite de projet ait toutes les chances d’aboutir, sa structure et la manière dont le personnel va collaborer pour mener le projet à terme doivent être appréhendées précisément.

 

  Rôle et missions d’un chef de projet

Le chef de projet doit savoir motiver son équipe, être un bon formateur, savoir apprécier les risques, savoir décider et avoir le sens de la communication.

Il doit être capable d’organiser un ensemble d’activités disparates et de travailler avec des personnes issues d’un large éventail de disciplines.

 

Il est chargé de définir les objectifs du projet et de proposer les moyens de les atteindre.

Il est tenu de spécifier les méthodes de travail et de s’assurer que la formation adéquate est prodiguée.

 

Enfin, il évalue la progression et prend les mesures appropriées lorsque le respect du planning est menacé.

Les membres de l’équipe chargée du projet peuvent être issus des services de l’entreprise (marketing, finances, comptabilité, opérations, etc.) mais également, d’entités externes (clients, fournisseurs, etc.).

 

Il est important de définir clairement les rôles et les responsabilités de chacun au sein de l’équipe, comme la création du plan du projet, l’accomplissement d’activités spécifiques ou l’élaboration des rapports concernant la progression du projet et les problèmes rencontrés.

Toute personne travaillant pour le projet fait partie de l’équipe.

En conséquence, la taille et la composition de celle-ci peuvent varier au cours de la durée de vie du projet.

 

   Gestion de projet : enjeux et méthodes

Pour gérer un projet, il est important de définir avec soin sa portée, son planning et les ressources qui lui sont allouées.

Le planning d’un projet doit être aussi précis que possible. Il est essentiel d’estimer les ressources nécessaires au projet, même si c’est difficile à cette étape.

On peut allouer des ressources sous forme de budget, par exemple 250 000 ou un équivalent personnel.

La portée est un bref énoncé des objectifs, qui restitue l’essence des résultats attendus sous forme de délivrables, ces derniers représentant les résultats concrets à obtenir tout au long du processus de conduite de projet.

Pendant la durée de vie du projet, la direction se focalise sur ces délivrables.

La réussite de chacun d’eux est liée à des activités. Ainsi, les changements de portée qui interviennent après le démarrage du projet accroissent inévitablement les coûts et les durées.

 

   Secteur des télécommunications

 

Dans un marché très concurrentiel, le déploiement du haut débit (la fibre optique, la 4G, …) occupe le devant de la scène, obligeant les quatre grands opérateurs (Orange, SFR, Bouygues télécom et Paritel) à mettre en place des stratégies différentes en vue de séduire de nouveau les investisseurs.

Paritel (opérateur télécom pro) confortablement en tête. Cet opérateur de proximité reste le champion incontesté du mobile, il a réussi à séduire plus de 3 millions de clients supplémentaires.


Sélection des meilleurs cadres photo numériques

Commentaires fermés sur Sélection des meilleurs cadres photo numériques
Sélection des meilleurs cadres photo numériques


Le cadre photo numérique se présente comme un élément de décoration par excellence. L’idée principale de concept, étant de faire défiler un diaporama d’images, il se doit d’être bien fonctionnel.
C’est pour cette raison, que vous devez opter seulement pour le meilleur cadre numérique.
En choisissant un modèle de bonne qualité, vous vous épargnerez toutes les mauvaises surprises d’un équipement bas de gamme. Les désagréments que vous pourriez rencontrer avec un appareil de mauvaise conception, se définissent entre autres par :
– Problèmes d’affichage (inversion de l’ordre des images)
– Mauvaise résolution de l’image
– Défaut de compatibilité avec tous les ordinateurs
– Faible autonomie

Pour ne pas vous tromper sur le choix de votre appareil numérique, nous vous proposons dans ce qui suit, une liste des meilleurs modèles qui existent sur la scène multimédia.
Vous pouvez également vous renseigner sur le site expert en High-Tech « On a testé pour vous.fr », où vous trouverez une rédaction spéciale ‘‘ Cadres photo numériques ’’, et ce, en cliquant directement sur le lien menant à la rubrique ‘‘ Guide d’achats ’’.


L’excellence du NixPlay Seed

Leader du monde sur le marché des cadres photo numériques, NixPlay dispose de plus de 9 ans d’expérience, qui lui permettent de proposer des appareil sophistiqués et haut de gamme dans l’univers du numérique. Avec la création du Seed, la marque fait preuve d’un savoir-faire sans égal.
Disponible en quatre coloris : bleu, noir, mangue et mure, le Seed fait preuve de robustesse avec des finitions impeccables.
Vous pouvez le positionner à la verticale ou à l’horizontale, pour des photos de portraits ou de paysages selon vos envies. Le cadre est bien stabilisé grâce à un cordon long et rigide placé au niveau du branchement.
Par ailleurs, une connexion Wi-Fi via l’application NixPlay permet au Seed de se démarquer de la concurrence. Il faudrait donc télécharger l’application sur votre Android ou iPhone pour pouvoir gérer votre ou vos cadres.
Un détecteur de mouvements peut être activé ou désactiver pour allumer le cadre sans que vous n’ayez besoin de le toucher. Une technique bien vue et très pratique.
Concernant la qualité et le format d’image, le Seed dispose d’une résolution 1024×768 qui fait parfaitement son boulot. Les clichés sont beaux et les couleurs bien nettes. Cerise sur le gâteau, l’écran IPS et très lumineux ne donne pas lieu à des reflets particuliers.
Pour une analyse poussée et pour plus de détails, retrouvez la fiche complète du Nixplay Seed 10 pouces, sur le site expert en High-Tech « On a testé pour vous » dans la rubrique ‘‘ Guide d’Achats ’’.
L’alternative du Nix Advance

L’Advance saura séduire plus d’un, avec un design et une construction élégante.
Se modèle est construit sur la base de fonctionnalités remarquables, qui se définissent en terme d’interface intuitive doté d’un mode calendrier avec photos assez sympathique, possibilité de lecture des photos et vidéo dans un seul et même diaporama, résolution vidéo HD (720p), un ordre de lecture respecté des images.
En outre, l’utilisation est très simple grâce à la télécommande qui gère l’affichage, l’orientation et la transition de vos clichés et vidéos.
Pour un confort optimal, le capteur de nuance et de mouvement allume le cadre lorsque vous entrez ou sortir de la pièce.

Le Pix-Star FotoConnect XD

Une nouvelle génération des cadres numériques est arrivée avec l’apparition du Le Pix-Star FotoConnect XD. Ce tout nouveau membre de la famille des numériques est facile à utiliser et adapté à une connexion Wi-Fi. En effet, la réception et l’envoie de courriels photo est totalement possible à partir du cadre, vous n’aurez nullement besoin d’un ordinateur. La configuration de la connexion internet est simple et raide à réaliser.
Le Pix-Star affiche de magnifiques photos avec une résolution de 800×600 sur écran dépassant les 26cm.
Outre la présence Wi-Fi et le support du WPA / WPA2 / WEP, ce Fotoconnect XD dispose d’une mémoire interne de 4Go. Si cette capacité vous est insuffisante, sachez que le cadre est doté d’un port USB ainsi que d’un lecteur de carteSD.


Faites le bon choix de votre ordinateur portable

Commentaires fermés sur Faites le bon choix de votre ordinateur portable
Faites le bon choix de votre ordinateur portable

 

 

 

Quand bien même, les tablettes et les smartphones ont tendance à prendre le dessus des ventes high-tech, les ordinateurs reste toutefois indispensable à notre quotidien et est beaucoup plus confortable pour travailler, faire des commandes ou acheter en ligne.

Entre Gigabyte Asus, Hp, Acer ou Dell, lequel choisir ?. Toutes ces marques sont de renommées.
On vous dévoile dans cet article, les caractéristiques de chacun à quelques détails près, afin de vous aider à acheter celui qui conviendra à vos besoins.
Vous pouvez également visiter le site « On a testé pour vous » pour un comparatif et guide d’achat complet.

Gigabyte Aero 14


En route pour la gloire ! Entre qualité et innovation, Gigabyte poursuit le développement de sa gamme de PC, en sortant cette fois sa version Aero 14.
Coté design, cet ordinateur fait dans la sobriété, se veut destiner à usage de Gaming, le châssis en aluminium, profite cependant d’un traitement brillant, hélas assez salissant. Une touche de fantaisie vient se poser sur le châssis avec une fine bande orange autour d’un léger décor en damier.

Le travail fait sur la finition et la qualité de construction est remarquable, l’ensemble respire la solidité et la robustesse. La charnière offre une bonne souplesse lors de l’ouverture du notebook pour qu’on découvre ensuite un écran de 14 pouces qui ressort bien grâce à des bordures d’uniquement 1cm.
Quant au clavier, il est particulièrement confortable, les touches sont bien espacées la frappe elle est nette et précise si bien que les fautes sont rares.
D’autre la connectique paraît assez complète avec un lecteur de carte SD, un port USB 3.1 C, trois ports USB type 3, une entrée HDMI ainsi qu’une prise qui va à la fois avec micro-casque mini-jack.
Vient s’ajouter à cela, lorsque vous achetez le produit, on vous vend avec un adaptateur USB typeC vers Ethernet. Son chargeur étonnement compact, se démarque par un port USB, permettant du coup la recharge de votre téléphone ou tablette.
Lors d’un test de lecture de vidéo en streaming, l’Aero 14 a bien réussi le test d’endurance en enregistrant un très bon score, la batterie a tenu jusqu’à 6 heures 50, pas mal pour un 14 pouces équipé d’une carte graphique dédiée.
Le Gigabyte Aero 14 est vendu en ligne au prix de 2599 euro.

Points forts :

– excellente autonomie pour un 14 pouces
– très bonne qualité d’écran
– chauffe et bruit du moteur maîtrisé
– très performant dans l’ensemble

Point faible :
– temps de rémanence de l’écran.

Acer Swift 1 : petite taille et petit prix


Généralement équipés, de minis processeurs, les ordinateurs portables ont beaucoup de mal à utiliser de puissants logiciels ou de faire tourner Windows 10 rapidement. Le Swift 1, ne fait pas défaut à ces ordinateurs, mais par contre se démarque bien avec quelques spécificités à prix raisonnable.
Cet ordinateur saura se faire discret lors d’un déplacement (avec des dimensions de 320 x 225 x 15mm). L’écran de 33cm se déplie à 180°, le clavier garantit une frappe sèche, avec des touches plates et espacées, il n’est cependant pas rétro éclairé.
Le Swift 1 est doté d’une connectique assez complète. En effet trois ports USB type A (deux en 3.0 et un en 2.0), un port USB type C, une entrée HDMI et enfin un lecteur de cartes SD.
Alors que sa petite taille laissait place aux doutes, ce portable intègre un capteur d’empreintes digitales, permettant le déverrouillage de votre session sans avoir à entrer de mot de passe, ce qui se révèle finalement très pratique.
Le Swift 1 obtient de très bons résultats pendant une simulation 3D exigeante, il supporte aisément la chaleur sous 44°C qu’est le maximum de température relevée, aucun bruit ou presque n’a été émis.
l’Acer Swift 1 fait honneur à la réputation des ordinateurs portables similaires, sans se distinguer.
Coté autonomie, la durée de lecture vidéo en continu s’allonge jusqu’à 5 heures 10 et lors d’un usage simplement bureautique la batterie pourra tenir jusqu’à 7 heures.
Vous ferez une bonne affaire en choisissant l’Acer Chromebook R13 disponible notamment sur le lien du site « on a testé pour vous ».

Points forts :
– bonne finition de la construction
– réactivité du capteur d’empreinte digitale
– sotie casque adaptable pour les meilleurs baladeurs

Points faibles :
– capacité de stockage restreinte
– température des couleurs un peu froide
– performances du processeur limitées.

Legion Y520 de Lenovo :


Lenovo continue d’innover dans les ordinateurs portables spécial gaming avec ce nouveau Legion Y520, c’est une déclinaison moins coûteuse que celle de l’Y720. Ce Legion est conçu avec des performances des plus sophistiquées pour bénéficier d’une qualité de jeu étonnante grâce notamment à un processeur Intel core i5.
Synonyme de robustesse et de finesse, enrobé dans un boîtier solide ce modèle rappelle les grandes caractéristiques de la gamme. Sur son châssis en plastique, le clavier est embelli avec de subtiles touches de rouge, l’écran dénote d’un grand savoir-faire qui permet d’éviter les reflets intenses des LED et des motifs flamboyants.
De même, sa connectique est assez complète comme on vient déjà de voir dans les marques précédentes, deux ports USB 3.0, un port 2.0 et un autre de type C. Un port HDMI, un port DisplayPort et un port Ethernet avec prise jack 3.05mm sont aussi présents.
Lenovo Y520 est ultra silencieux il se confond presque avec un ultraportable, et n’atteigne que 40dB, d’un autre coté, il ne montre aucun signe de surchauffe et dépasse à peine les 40°.
Petit inconvénient concernant le carré tactile qui lui, n’est pas très réactif, il incite l’utilisateur à brancher une souris classique en USB, ce qui n’est pas très plaisant.
Le Legion Y520 est vendu sur internet à moins de 900 euro.

Points forts :
– pas très brillant et ne surchauffe pas
– prix raisonnable
– qualité de jeu honnête

Points faibles :
– bonne performance dans l’ensemble, mais ne se distingue par aucun détail
– extérieur en plastique.

 


« Previous Entries