subscribe: Posts | Comments

Incendies en Californie : un coup dur pour les vignobles

Commentaires fermés sur Incendies en Californie : un coup dur pour les vignobles
Incendies en Californie : un coup dur pour les vignobles

Suite à la propagation d’ une quinzaine de feux, huit comtés au nord de la Californie ont été ravagés, dont Napa et Sonoma. Deux régions, connus pour leurs activités viticoles ont été terriblement incendier par un feu dévastateur. Les vignerons ont été surpris par son extrême rapidité de propagation, à cause du vent qui soufflé à environ 80 Km/h.

Exploitations viticoles ravagées

Les productions à l’arrêt, les incendies ont ravagé les exploitations viticoles californiens. Menaçant, l’une de la fierté économique de la région, les vins fins de luxe, l’incendie n’arrête pas de se propager. Affectant plusieurs vignobles, c’est un coup dur économique pour les vins rouges ainsi que les vins blancs de la région, connus par leur finesse. Même les vins biologiques ont été affecté par le feu qui les réduit en cendres sur la vallée de Napa.
Heureusement que certains vignobles ont été épargnés, mais la destruction des infrastructures, menacent le bon fonctionnement de la procédure de production du vin, menaçant l’emploi de plusieurs milliers de personnes. Selon le New-York Times, jusqu’à présent, quatre établissements vinicoles ont été totalement dévastés par le feu de l’incendie. Le bilan pourrait s’alourdir, puisque les incendies continuent encore à faire des ravages dans la région.

« Nous sommes tous choqué et nous essayons d’aider aux mieux nos collègues et les vignerons américains » a réagi le propriétaire du négoce en vin français, le Raphaël Michel, compatissant avec les viticulteurs américains.

 

Vendanges précoces

Heureusement que 80 % des vendanges ont déjà eu lieu. En effet, avec l’arrivée d’une forte vague de chaleur, les viticulteurs californiens avaient récolté rapidement les vignobles depuis un mois afin d’éviter que la qualité du vigne soit altérée.

Les raisins qui n’ont pas été cueillis et qui n’ont pas été détruits par le feu, ne seront probablement pas transformer en vin. En effet, « les cendres transportées par le vent affecteraient la qualité du vin en laissant un fort goût de brûler, de bacon ou carrément un goût de cendre » précise Guillaume Ryckwaert le propriétaire de l’entreprise centenaire Raphaël Michel.

 

Cette catastrophe risque de coûter très cher, pour les 475 exploitations viticoles de Californie. Produisant les vins les plus luxueux et les plus fins des Etats-Unis, la région ne produisent que 12 % du vin locale. En effet, une tonne de raisin de Joaquin vaut 400 dollars, alors que les mêmes raisins dans la vallée de Napa valent en moyenne 7 000 dollars.

La région viticole, Napa, est une destination touristique, attirant 23.6 millions de visiteurs en 2016, la région est très populaire. Mais après, les ravages causés par les incendies, les maisons d’hôtes et les vignobles risquent d’avoir un grand manque à gagner. Mais encore les amateurs de crus californiens risquent de voir les prix de leurs vins adorés flamber.

La seule chose à faire maintenant pour les vignerons, c’est de traiter les sols et de replanter d’autres vignes.

Comments are closed.