subscribe: Posts | Comments

Comment investir directement dans une PME ?

Commentaires fermés sur Comment investir directement dans une PME ?
Comment investir directement dans une PME ?

Investir directement au Capital d’une PME ayant un fort potentiel spécialisée dans la santé,
l’environnement ou dans le numérique est un très bon moyen d’assurer la diversification de son
patrimoine.
Selon la société de gestion indépendante A Plus Finance, durant ces dernières années le financement
participatif des PME s’est largement développé, avec plus de 152 M euros ont ainsi été investis dans des
PME dont 88.4 M euros sous la forme de prêts, 25.4 M euros sous la forme de prises de participation dans
un capital et 38.2 M euros sous la forme de dons.

Comment investir dans des PME ?

Devenir actionnaire dans une petite ou moyenne entreprise non cotée dans l’hexagone ou en Europe est
un investissement qui est accessible à tout particulier grâce à une mise de départ qui est assez faible à
partir de 100 euros. Ce type de placement demande à l’investisseur de bloquer une somme d’argent durant
quelques années jusqu’à la revente des parts acquis à un autre investisseur ou lors de la vente de
l’entreprise. En contrepartie, l’investisseur pourra profiter d’un fort avantage fiscal.
Toutefois, investir dans des PME est assez risqué vu le nombre élevé des jeunes entreprises qui déclarent
faillites. Afin de pouvoir profiter des avantages fiscaux, il est indispensable que l’entreprise choisie,
respecte un certain nombre de critères comme compter un certain nombre de salariés, être soit en phase de
démarrage ou d’amorçage…Il est aussi recommandé pour l’investisseur d’éviter de placer plus de 10 %
de son patrimoine dans une PME.

Réduire l’impôt sur le revenu

En investissant dans une entreprise de type PME, l’investisseur peut profiter d’une réduction d’impôt
pouvant atteindre 18 % du montant investi avec un plafond fixé de 50 000 euros par personne. Par
conséquent la réduction d’impôt peut atteindre 9 000 euros par personne. Toutefois, l’investisseur doit
maintenir ses parts au moins cinq ans afin de pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal, sauf pour certains
cas comme invalidité ou décès.
Selon le responsable de l’investissement travaillant au sein de la société de gestion A Plus Finance, ce
type d’investissement permettait la déduction de l’ISF ou l’impôt de solidarité sur la fortune de prés de
50 % du montant investi. Toutefois, après la suppression de ce type d’impôt, l’avantage fiscal qu’offre le
placement dans les PME ne concerne que l’impôt sur le revenu.

Comments are closed.