subscribe: Posts | Comments

Crowdfuning : les bonnes raisons pour investir directement dans les PME

Commentaires fermés sur Crowdfuning : les bonnes raisons pour investir directement dans les PME
Crowdfuning : les bonnes raisons pour investir directement dans les PME

Formant une alternative ou complément à l’investissement traditionnel qui constitue un vecteur de création de valeur et d’emplois dans le secteur industriel en France, le financement participatif occupe une grande place dans le paysage des investissements des PME.
Selon la société de gestion indépendante spécialisée dans l’investissement des PME, A Plus Finance, des dizaines de projets innovants ont fait appel au financement participatif.
Dans cet article, nous traiterons les raisons qui poussent l’investisseur d’opter à investir directement dans les PME.

L’investissement directement dans les PME

Comme pour tout placement, investir dans une PME comporte un certain niveau de risque de perte soit totale soit partielle de son capital initial. Toutefois, en ayant toutes les informations complètes sur l’entreprise et en étudiant attentivement le placement avant d’investir, l’investisseur pourrait profiter de plusieurs avantages. En effet, l’investissement dans les PME permet d’offrir un potentiel de rentabilité qui est assez supérieur à celui des plus grandes sociétés.
Les petites et moyennes entreprises sont plus petites et plus agiles, elles peuvent prétendre à des taux de développement assez élevés. Selon l’étude menée par l’AFIC portant sur le développement moyenne des placements sur la décennie entre 2007 et 2016, Les PME ont enregistré une croissance moyenne de 8.7 %, devançant l’investissement dans l’immobilier qui a enregistré 5.2 %, suivi par le CAC 40 qui a enregistré 3 % et enfin le Livret A qui est de 0.75 %.

Les avantages fiscaux

Au delà de la rentabilité qui est très souvent intéressante, investir dans les entreprises présente aussi l’intérêt de pouvoir bénéficier des avantages fiscaux par l’intermédiaire de deux dispositifs qui sont non-cumulables qui sont l’IR-PME et le PEA/PEA-PME.
Selon la loi Madelin, depuis 2018, l’investisseur dans le capital d’une PME peut profiter d’une réduction de l’impôt sur le revenu de 18 % de la somme investie. À condition, que l’investissement est réalisé sous forme d’actions dans une entreprise constitué de moins de 250 salariés et possédant un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros.
Le PEA-PME permet à l’investisseur d’être exonéré d’impôt sur le revenu, ainsi que la plus values au-delà de 5 ans de détention des titres. Le plafond passe alors de 50 000 dans un investissement traditionnel dans une PME, à 150 000 euros.
Selon le responsable de la société de gestion indépendante A Plus Finance, au delà des performances financières, investir dans des PME et des TPE permet à l’investisseur de soutenir le Made in France.

Comments are closed.