subscribe: Posts | Comments

Avantage fiscal : faut-il investir dans les fonds de placement (FIP et FCPI) ?

Commentaires fermés sur Avantage fiscal : faut-il investir dans les fonds de placement (FIP et FCPI) ?
Avantage fiscal : faut-il investir dans les fonds de placement (FIP et FCPI) ?

Investir son épargne dans l’entreprise non-coté avant la fin de l’année permet à l’investisseur de profiter d’un avantage fiscal. Toutefois, la majoration de la réduction d’impôt n’est pas encore confirmée. Grâce aux conseils du président et co-fondateur de la société de gestion indépendante A Plus Finance, Niels Court Payen, vous saurez tout ce qu’il faut sur l’investissement dans les PME en France.

Investir dans des PME en France

Durant la fin de l’année, les investisseurs pourront souscrire afin d’investir dans le capital des PME tricolores non cotées. En effet, durant cette période un éventail de fonds de défiscalisation donne l’opportunité aux épargnants d’investir comme les fonds d’investissement de proximité et les fonds communs de placement dans l’innovation.
En 2017, prés de 137 000 épargnants ont investi plus de 1 million d’euros.

Quels sont les avantages de l’investissement dans les fonds de placement ?

Acquérir des parts de fonds d’investissement de proximité ou des fonds communs de placement dans l’innovation, donne le droit à l’investisseur à un avantage fiscal, en réduisant l’impôt sur le revenu. Néanmoins depuis 2018, des doutes planent sur la taille de la carotte fiscale.
Le taux de réduction du dispositif Madelin peut atteindre 18 % de la somme investie hors frais d’inscription. L’investissement est fixé à 12 000 euros annuel par personne. En outre, les plus-values à la sortie sont aussi exonérées d’impôt sur le revenu néanmoins, elles ne le sont pas exonérées aux prélèvements sociaux.
Selon le dirigeant de la société de gestion A Plus Finance, après la suppression de l’impôt sur la fortune et par conséquent la suppression de l’avantage fiscal portant sur ISF-PME, un bonus devrait s’appliquer. En effet, investir dans les fonds de placement permettait à l’investisseur de réduire prés de 50 % des sommes versés.
Afin d’éviter les risques de baisse au niveau du financement des entreprises françaises, le gouvernement a réagi en augmentant la réduction de l’impôt sur le revenu de 18 à 25 %, portant la réduction d’impôt à prés de 3 000 euros par personne.

L’accord de la Commission européenne

Néanmoins, depuis 2018, ce taux bonifique n’a pas encore vu le jour, puisqu’on attend encore l’accord de la Commission européenne. Cette dernière devrait analyser si cette nouvelle réduction de l’impôt IR PME est bien conforme aux règles européennes des aides d’État.
Une fois, la Commission accorde sa bénédiction, un décret devrait être annoncé, afin de fixer la date de l’application du nouvel avantage fiscal.

Comments are closed.