subscribe: Posts | Comments

SOFICA : Investir dans le cinéma

Commentaires fermés sur SOFICA : Investir dans le cinéma
SOFICA : Investir dans le cinéma

Qu’est-ce qu’une SOFICA et comment privilégier ce placement ?

Café de la Bourse – media finance grand public, propose aux investisseurs des informations pédagogiques, pratiques et claires via des vidéos – revient sur ces SOFICA, mécanisme encore relativement méconnu permettant de soutenir “financièrement” le cinéma européen et français tout en réduisant ses impôts. La loi de finances 2018 a donné un véritable coup de projecteur aux SOFICA avec une hausse de la réduction d’impôt accordée via ce mécanisme.
Avec plus de cinquante ans au compteur, les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel, sont toujours très attractives. Le centre national de l’image animée et du cinéma a réformé en 2017 ce placement afin de lui permettre de financer plus de films. Le CNC a annoncé en mars 2018 le lancement de la campagne des SOFICA dans le but d’encourager la production indépendante. Ainsi, le contribuable peut réaliser des économies d’impôts en investissant dans un secteur attractif et culturel.
Les SOFICA, créées en février 1980, jouent un rôle primordial pour compléter le plan de financement des séries et films à budget modeste.

Chiffres-clé 2018 de ces placements alternatifs

D’ici au 31 décembre 2019, vingt sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel s’apprêtent à lever une enveloppe globale de plus de 80 000 euros auprès des investisseurs particuliers. Ces sociétés sont désormais plus engagées et mieux encadrées en faveur de la production indépendante.
A Plus Finance – une société de gestion indépendante – assiste les SOFICA dans leurs activités juridiques, financières et administratives. Cette dernière a conclu avec chacune d’entre elles une convention d’assistance spécifique afin de mieux répondre à leurs besoins.

Les SOFICA agréées en 2018
– SOFITVCINE 7 : 8 900 800 euros (montant agréé en 2018) ;
– SG IMAGE 2018 : 4 500 800 euros (montant agréé en 2018) ;
– PALATINE ETOILE 17 : 4 200 700 euros (montant agréé en 2018) ;
– MANON 10 : 3 900 500 euros (montant agréé en 2018) ;
– La Banque Postale Image 13 : 7 850 000 euros (montant agréé en 2018) ;
– INDEFILM 8 : 5 900 800 euros (montant agréé en 2018) ;
– COFINOVA 16 : 8 400 200 euros (montant agréé en 2018) ;
– COFIMAGE 31 : 4 600 900 euros (montant agréé en 2018) ;
– CINEVENTURE 5 : 5 600 000 euros (montant agréé en 2018) ;
– CINEMAGE 14 : 5 200 000 euros (montant agréé en 2018) ;
– CINECAP 3 : 2 000 000 euros (montant agréé en 2018) ;
– CINEAXE : 1 700 500 euros (montant agréé en 2018).
Toutes ces sociétés ont participé au financement des films “Climax” de Gaspard Noé ou “En liberté” de Pierre Salvadori, sortis en fin 2018. A Plus Finance Cinéma présente toute l’actualité financière et économique du cinéma.

Comments are closed.