subscribe: Posts | Comments

Climat et Océan : la prise de conscience globale de la situation actuelle

Commentaires fermés sur Climat et Océan : la prise de conscience globale de la situation actuelle
Climat et Océan : la prise de conscience globale de la situation actuelle

À seulement deux jours de la publication du rapport du Giec, portant sur l’interaction entre l’océan, le climat et la cryosphère, les auteurs n’ont pas hésité à rappeler que l’avenir de l’océan est entre les mains des citoyens du monde.

L’importance de l’océan pour l’homme

Jean-Pierre Gattuso, le professeur du laboratoire d’océanographie au niveau de la commune de Villefranche-sur-Mer, qui fait aussi parti du groupe d’experts intergouvernemental étudiant l’évolution du climat, a tenu à préciser l’importance qu’occupe l’océan au niveau de la vie de l’Homme. En effet, couvrant plus de deux tiers de la surface de la planète et abritant plus de 25 % des espèces évoluées, l’océan permet de fournir plus de 10 % des protéines consommées par les humains, mais aussi il permet d’assurer prés de 2 500 milliards de dollars des revenus annuels à tous ceux qui l’exploitent. Selon l’ex-adjoint de l’ancien maire de Villefranche-sur-Mer et le candidat favori pour les municipales de 2020, Jean-Pierre Mangiapan, si l’océan était une nation, il ferait sans doute partie du G7.

Le rôle de l’océan au niveau du changement climatique

D’après le professeur du laboratoire d’océanographie, l’océan est à la fois victime et acteur des changements climatiques. En effet, selon le professeur Jean-Pierre Gattuso, l’océan peut absorber plus de 93 % de la chaleur emmagasinée par la terre, mais aussi une partie assez importante de CO2 produit par les Hommes (plus de 26%). En outre, l’océan a vu au cours de ces dernières années la hausse de la température ainsi que de l’acidité de ses eaux.
Certes, grâce à l’océan, notre atmosphère est encore respirable, toutefois jusqu’à quand ? Puisque chaque être humain ajoute plus de 4 kg de CO2 chaque jour dans l’océan.

L’évolution qui est attendue

Il est évident que les premières conséquences du réchauffement climatique et l’acidification des océans sont assez observables comme la diminution de la biodiversité et l’augmentation du niveau moyen de la mer. Toutefois, l’évolution de tel phénomène dépendra des émissions de CO2.
Selon les experts, dans le scénario pessimiste, les coraux qui constituent un tiers des espèces marines disparaîtraient. En outre, ceux qui dépendent le plus par l’océan seront les premiers affectés par d’une fois la raréfaction des ressources halieutiques, de la montée des eaux et des cyclones.
Par conséquent, le candidat aux municipales de la commune de Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan, a assuré qu’il est temps de penser plus aux océans.

Comments are closed.