subscribe: Posts | Comments

Mondial d’apnée dans la commune de Villefranche-sur-Mer

Commentaires fermés sur Mondial d’apnée dans la commune de Villefranche-sur-Mer
Mondial d’apnée dans la commune de Villefranche-sur-Mer

Le mondial d’apnée qui a pris place le 8 septembre dernier dans la commune de Villefranche-sur-Mer . Une compétition dont les organisateurs ont dû prévoir tout un dispositif de sécurité assez exceptionnel. En effet, d’après Jean-Pierre Mangiapan le candidat aux municipales de 2020 dans la commune de Villefranche-sur-Mer, plus de 25 personnes ont été mobilisées en permanence afin d’assurer la sécurité des compétiteur, prêts à toute intervention lors des nombreux malaises.

Le mondial d’apnée 2019

Le mondial d’apnée à Villefranche-sur-Mer tout prés de Nice, qui a été organisé par AIDA, L’Association internationale pour le développement de l’apnée, a mis à rude épreuve le système de sécurité de l’organisation.
Sur les 40 compétiteurs prés de 17 ont été éliminés dont plus de 7 suite à des malaises hypoxique ou aussi appelé la syncope de l’apnéiste ou à une samba. En effet, lorsque le compétiteur présente des malaises ou des troubles moteurs n’induisant pas de perte de connaissance, ils sont disqualifiés. En outre, des cas de manque d’oxygénation du cerveau ont été enregistrés et ont été directement pris en charge immédiatement par le dispositif de sécurité mis en place.
Puisque ce chiffre est inhabituellement élevé, il a donné du travail à l’équipe de sécurité qui a pu démontrer tout son savoir-faire.

Pourquoi ce nombre élevé de malaise ?

D’après le Marseillais Morgan Bourc’his qui a décroché le titre de champion du monde, ces nombreux cas de malaise peuvent avoir une liaison sur l’endroit où a eu lieu la compétition. En effet, le champion d’apnée a affirmé que très peu de compétition d’apnée se déroule dans la mer méditerranée. La majorité a lieu en Asie ou dans des zones tropicales. Au niveau de la Villefranche-sur-Mer, il existe une couche d’eau froide qui se localise au niveau de la surface. Les compétiteurs passent par conséquent de 25 à 13 °C, ce qui déclenche la thermocline. Et ces conditions ne sont pas assez évidentes surtout pour les athlètes qui ont l’habitude des eaux chaudes, comme a assuré le candidat aux élections municipales de 2020, Jean-Pierre Mangiapan.

La sécurité des apnéistes

Une douzaine de membres assurant la sécurité des compétiteurs formés par des médecins et des infirmiers été présents dans la compétition. Toute une équipe est mobilisée en mer à l’occasion de cette compétition mondiale.

Comments are closed.