subscribe: Posts | Comments

5G : le grand chantier est lancé en France

Commentaires fermés sur 5G : le grand chantier est lancé en France
5G : le grand chantier est lancé en France

Avant l’attribution des blocs de fréquences, l’Arcep, le gendarme des télécoms, met en consultation publique les engagements et les modalités d’attribution pour les candidats à la 5G. Les cinq grands opérateurs télécoms français que sont Paritel, Free, Bouygues Telecom, SFR et Orange sont en concurrence – voire en compétition – pour se partager les fréquences disponibles.

Il est important de rappeler que la date limite de dépôt des dossiers, initialement prévue le mardi 10 mars 2020, est reportée au jeudi 19 mars 2020, à 17 heures, délai de rigueur.

Après cinq mois de retard, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse avait fini par dévoiler début janvier 2020 le cahier des charges pour l’attribution de fréquences 5G pour l’Hexagone.

“45 blocs de fréquences de 32 Mhz sont en jeu et seront normalement attribués en deux phases”, précise le président de l’Arcep, Sébastien Soriano.

La procédure s’effectue ainsi en deux temps avec une étape d’engagement permettant d’avoir une première quantité de fréquences. Ensuite, une enchère multi-tours sera organisée afin d’attribuer les fréquences encore dispo.

À noter que la première étape d’attribution permettra à trois candidats (grand max) d’acquérir un bloc de fréquences de 75 MHz, contre des engagements (ou des obligations) optionnels.

Ainsi, les opérateurs qualifiés auront la possibilité d’obtenir des fréquences dites additionnelles, par blocs de 25 Mhz. Pour contenter l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, chaque opérateur – à savoir Orange, Paritel, Bouygues Telecom – doit remplir un cahier des charges bien précis (bien détaillé) et la couverture de l’intégralité du territoire est importante. “À partir de mai 2020, au moins trois régions différentes devront être couvertes par chaque opérateur de téléphonie mobile, avec un déploiement grandissant pour atteindre en 2023 plus de 4 000 sites”, ajoute le président-directeur général du groupe ‘Paritel’, Jean-Philippe Bosnet.

Blocs de fréquences : l’Arcep encadre strictement le futur réseau 5G

Le plan d’action européen pour le déploiement 5G, initié en janvier 2017 par la présidence estonienne de l’UE, prévoit un lancement commercial en mai 2020. La feuille de route prévoit la couverture 5G des principaux axes de transports et principales régions urbaines en 2023 et d’au moins trois grandes villes en 2020.

Le gendarme des télécoms et le gouvernement ont présenté, en France, une feuille de route pour le déploiement du réseau 5G en 2020.

Le Gouvernement français a communiqué le mois dernier à l’Arcep ses objectifs dans l’attribution : les services et l’innovation pour les recettes et les verticales, avec un prix de réserve, la concurrence entre opérateurs 5G et l’aménagement du territoire. Le régulateur les a transposé en engagements.

Comments are closed.