subscribe: Posts | Comments

Le jeûne du Ramadan, un des cinq piliers de l’Islam

Commentaires fermés sur Le jeûne du Ramadan, un des cinq piliers de l’Islam
Le jeûne du Ramadan, un des cinq piliers de l’Islam

Le jeûne du mois de Ramadan constitue l’un des 5 piliers de l’Islam – devoirs que tout musulman doit respecter : la prière, le pèlerinage à La Mecque, la profession de foi, l’aumône légale ou obligatoire. Cette obligation dite religieuse présente aussi un caractère festif, et est à ce titre trop respectée en Europe, notamment en Belgique et en France. Si le CTMF – ayant pour vocation de proposer des avis religieux aux musulmans qui vivent en France – n’a pas encore donné ses prévisions pour le début du mois de ramadan 2020, divers astronomes spécialisés ont d’ores et déjà annoncé les leurs. D’après ces spécialistes, le Ramadan, mois sacré dans le calendrier des musulmans, devrait normalement avoir lieu le jeudi 23 avril 2020.

En quoi consiste le jeûne du Ramadan ?

Le mois béni de Ramadan approche à grands pas ! Le mois sacré de prières et de jeûne commence jeudi 23 avril pour la communauté musulmane. Il représente un mois de charité et de piété. Il dure 29 ou 30 jours, et il correspond au neuvième mois du calendrier lunaire. Selon les derniers chiffres communiqués par le Conseil théologique musulman de France, ils seront plus de deux milliards de croyants à travers le monde à entamer jeudi 23 avril 2020 le mois béni du Ramadan. Un jeûne commémorant la révélation divine

(Communication de savoirs à une personne par une puissance surnaturelle ou une divinité) reçue par le Messager de Dieu ‘Muhammad’ dans la religion musulmane. Pendant cette période, les fidèles s’abstiennent d’avoir des relations sexuelles, de fumer, de boire et de manger du lever (Al Fajr) au coucher (Al Maghrib) du soleil. Ce jeûne est conçu comme étant une lutte contre la séduction (l’appât, l’attrait, etc.) des plaisirs, un effort spirituel.

Certaines personnes peuvent être, dans des cas bien précis, dispensées de ce mois de jeûne. Les mamans allaitant leurs bébés, mais également les malades, les gens âgés et les femmes enceintes peuvent, selon le Coran, être exemptés. Ceux-ci peuvent ‘rattraper’ (ou récupérer) ces jours de jeûne plus tard. Sinon, ils peuvent également donner ce qu’on appelle la ‘Zakat’ (ou l’aumône), ce qui correspond à des dons (subventions, soutiens, etc.) pour les gens dans le besoin.
Il est important de rappeler que le respect du jeûne (Al Sawm) est imposé à tous les musulmans ayant passé l’âge de la puberté. Les références au jeûne se trouvent dans les versets 183 de la deuxième sourate du Coran (Al Baqara) : “Ô les croyants ! On vous a prescrit aS-Siyam (le jeûne) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété”.

Comments are closed.