subscribe: Posts | Comments

Congo-Brazzaville : plusieurs sociétés comptent investir plus de 222 milliards de FCFA au pays

Commentaires fermés sur Congo-Brazzaville : plusieurs sociétés comptent investir plus de 222 milliards de FCFA au pays
Congo-Brazzaville : plusieurs sociétés comptent investir plus de 222 milliards de FCFA au pays

Selon les dernières actualités partagées par les médias nationaux, neuf sociétés privées ont affirmé qu’ils ont eu l’agrément de la part de la Commission nationale des investissements, le 23 décembre dernier, afin d’investir au emploi au Congo-Brazzaville.

Neuf sociétés à capitaux privés

Durant sa dernière session de 2020, la 4e de l’année, la Commission nationale des investissements a analysé 11 dossiers de candidatures, parmi lesquels 10 nouveaux dossiers, ainsi qu’un en réexamen vu qui a été recalé lors de la dernière session.
Au bout de cette session, sept dossiers ont été acceptés en leur donnant l’agrément d’office. Selon le responsable de la Commission nationale des investissements, trois dossiers ont eu l’agrément sous réserve, en invitant les entreprises concernées de compléter leurs dossiers. Toutes ces entreprises comptent investir dans plusieurs secteurs porteurs de croissances économiques dans le pays, comme l’agro-industrie, les travaux publics, les bâtiments, les télécommunications, le domaine des services, l’agriculture, les transports et l’industrie.
En investissant dans ces différents secteurs, ces entreprises qui ont des capitaux privés contribueront dans la lutte contre la pauvreté en créant des emplois dans le marché du travail congolais. En effet, ces projets, s’ils venaient à se mettre en place, permettront l’investissement global de plus de 222 milliards de Fcfa et participeront à la création de plus de 695 offres d’emploi au Congo-Brazzaville.

L’investissement privé comme moteur de croissance économique

Jean Raymond Dirat, le président de la Commission nationale des investissements, a affirmé qu’il est temps que l’économie nationale songent aux investissements à capitaux privés comme l’unique solution pour soutenir la croissance économique du pays. D’après Jean Raymond Dirat, l’investissement privé constitue dorénavant le moteur de la croissance économique du pays. Il est important de mentionner que la contribution de l’investissement privé, depuis 2016, à la croissance nationale est assez faible. En effet, d’après l’estimation la part des investissements privés dans le développement national était de -72 %. Toutefois, selon les prévisions de 2021, la contribution de ces investissements dans le développement national est positive. Selon Jean Raymond Dirat, le gouvernement espère que la croissance économique du pays aille mieux grâce à ces nouvelles initiatives. Surtout que les autorités congolaises ont multiplié la part d’investissements privés par deux entre cette session et la session précédente.

Comments are closed.