subscribe: Posts | Comments

Coronavirus : aucun culte dans les mosquées, les temples et les églises à partir de ce lundi en France

Commentaires fermés sur Coronavirus : aucun culte dans les mosquées, les temples et les églises à partir de ce lundi en France
Coronavirus : aucun culte dans les mosquées, les temples et les églises à partir de ce lundi en France

Le Ramadan 2020, sera-t-il bouleversé par le confinement ?

Avec l’instauration du confinement en France, les mosquées ont fermés leurs portes et n’assurent plus l’organisation des prières quotidiennes.
“La date du 25 avril, prévisible pour le début du mois de Ramadan 2020 par le calcul astronomique, sera probablement confirmée par l’observation de la nouvelle lune”, indique Mohamed Moussaoui, le président du Conseil Français du Culte Musulman.
Le calendrier du mois de ramadan 2020 est disponible sur le site officiel du CFCM.
En cas de prolongation de la période de confinement en France, la Grande Mosquée de Paris, à l’image des autres lieux de culte (églises, synagogues, etc.), n’accueillera pas plus de 10 fidèles, à condition de respecter rigoureusement les règles de distanciation sociale.

Garder le lien grâce aux réseaux sociaux et aux médias

Avec la fermeture des mosquées (Grande Mosquée de Lyon, Grande Mosquée de Paris, Mosquée d’Évry-Courcouronnes, etc.), les musulmans, notamment les pratiquants, vont devoir vivre ce mois sacré de l’Islam sans rassemblement.
“Les fidèles de confession musulmane ont vraiment besoin d’un accompagnement psycho-spirituel”, ajoute Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris.
Le Conseil Français du Culte Musulman appelle ainsi les imams de mosquées et les responsables religieux à user de tous les moyens possibles afin de continuer à maintenir le contact avec les fidèles. Il a en effet appelé les imams à doubler, voire tripler, d’efforts afin de les accompagner dans leur vie spirituelle.
“Réaliser des enregistrements vidéo ou audio, et les diffuser par les réseaux sociaux, pourrait aider amplement nos fidèles à surmonter la contrainte de confinement.
Il est important de rappeler que la pratique du jeûne (l’un des cinq piliers de l’Islam avec la profession de foi, la prière, l’aumône légale, et le pèlerinage à La Mecque) n’est pas affectée par l’épidémie du coronavirus”, ajoute Mohamed Moussaoui, le président du Conseil.
Les fidèles peuvent accomplir leurs prières journalières chez eux. Chaque vendredi, Hassen Chalghoumi, imam franco tunisien, diffuse son son sermon, en direct, via Facebook et se tient disponible pour répondre à toutes les questions.
“Les plus hautes autorités religieuses ont fait preuve de créativité dans l’utilisation des nouvelles technologies et des médias traditionnels pour garder le lien entre les fidèles, et entre communautés et célébrants”, a fait savoir Edouard Philippe, le Premier ministre.
Grâce aux réseaux sociaux et aux médias, divers représentants des religions parviennent à garder le lien avec leur communauté.


Pas de report pour le mois de ramadan, mais des adaptations aux mesures de confinement

Commentaires fermés sur Pas de report pour le mois de ramadan, mais des adaptations aux mesures de confinement
Pas de report pour le mois de ramadan, mais des adaptations aux mesures de confinement

Selon le communiqué du CFCM, le Conseil français du culte musulman, il est vivement recommandé de vivre le mois de ramadan 2020 autrement. En effet, le mois du jeûne qui débutera le 24 avril prochain, serait fêté sous le signe du confinement total, mesure indispensable afin de mettre fin à la propagation de la maladie le Covid-19.

Un ramadan particulier

Dans le communiqué du CFCM publié par le site officiel du Conseil, Mohammed Moussaoui, le président de l’institution représentative du culte musulman, a assure que le confinement risque de se prolonger durant le mois de jeûne, plusieurs semaines. Par conséquent, il invite les musulmans de l’hexagone d’adapter leur pratique de prière durant les heures de prière de ramadan 2020, du jeûne et de rupture de jeûne aux différentes contraintes du confinement.

Toutefois, malgré toutes ces conditions sanitaires particulières dans lesquelles aura lieu le mois de ramadan 2020, les fidèles de France ne seront pas dispensés de cette pratique traditionnelle du jeûne. En effet, le président du Conseil français du culte musulman, invite les musulmans à conserver leur habitude de jeûne en dépit des mesures du confinement.

Il est important de rappeler qu’il existe plusieurs dérogations au jeûne du mois de ramadan telles que la vieillesse, la grossesse, la maladie et tous ceux qui peuvent justifier une exemption personnelle.

Les prières collectives annulées

Toutefois, à cause des mesures de confinements, les repas collectifs qui sont souvent organisés par les mosquées lors de la rupture du jeûne, seront fort probablement annulés durant ce mois béni, a assuré le responsable du Conseil français du culte musulman. Néanmoins, l’institution assure que plusieurs solutions alternatives sont d’ores et déjà en cours d’élaboration afin que l’esprit de ce mois sacré en Islam perdure malgré les nouvelles conditions.

Enfin les prières surérogatoires, appelées le Tarawih qui ont lieu le soir après la rupture du jeûne, s’ajoutent aux prières obligatoires, durant le mois de ramadan, ne pourront pas avoir lieu d’une manière collective. Le Conseil assure que ces prières, certes, sont fortement conseillées toutefois, ils ne sont pas obligatoires.


Islam : quand débute le mois de jeûne 2020 ?

Commentaires fermés sur Islam : quand débute le mois de jeûne 2020 ?
Islam : quand débute le mois de jeûne 2020 ?

Le début du mois saint en Islam, Ramadan, le mois du jeûne et de la prière, devrait selon les Imams avoir lieu soit le jeudi 23 avril prochain, soit le vendredi 24 avril 2020. Comme chaque année, les musulmans de France devront attendre la confirmation du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Quelle est la date du début du mois du jeûne cette année ?

Comme chaque année, les musulmans se préparent à accueillir le mois saint en Islam, le mois de Ramadan 2020, afin d’effectuer l’un des piliers de l’Islam, le jeûne ainsi que les prières de tarawih selon les horaires de ramadan 2020, pour profiter de toutes les bénédictions et récompenses de Dieu.

D’après les sheikhs et savants en Islam, le début du mois du jeûne, devrait avoir lieu le 23 ou le 24 avril 2020. Le Conseil français du culte musulman confirmera la date durant la nuit du doute, le soir du mercredi 22 avril 2020.

Par conséquent, le mois saint s’achèvera soit le samedi 23 mai soit le dimanche 24 mai. Dans ces cas, la fête de Aïd al Fitr doit avoir lieu, soit le dimanche 24 mai soit le lundi 25 mai.

Le mois saint en Islam

Il est important de rappeler que le mois du jeûne constitue le 9 e mois du calendrier hégirien, le calendrier lunaire auquel se référent les musulmans. Durant ce mois les musulmans doivent impérativement se priver de boire, de fumer, de manger, ainsi que d’avoir des relations sexuelles toute la journée jusqu’au coucher du soleil. Les musulmans doivent avoir un bon comportement en respectant autrui et à veiller de faire le bien.

Comment déterminer le début du mois de ramadan ?

Comme chaque année, il est difficile de prévoir avec certitude et exactitude, le début du mois de Ramadan. Les deux écoles de détermination de la date exacte du début du mois saint s’affrontent sur l’exactitude de la date du mois de Ramadan 2020.

En effet, il existe la première école qui est plutôt favorable à l’anticipation, en se fondant à des calculs astronomiques, alors que la deuxième privilégie l’observation lunaire comme c’est indiqué au niveau du hadith du prophète Mohamed, (paix et bénédiction de dieu soient sur lui). Selon le hadith du Messager d’Allah (SAW) : « Jeûnez que quand vous verrez le croissant lunaire et rompez le jeûne si vous le reverrez ».

Cette année, avec les nouvelles mesures prises par le gouvernement afin de limiter la propagation de la maladie Covid-19, plusieurs musulmans qui ont l’habitude de rompre le jeûne selon les horaires de ramadan 2020, en famille, ne pourront pas le faire si le confinement n’est pas levé.


Fibre optique : où en est le déploiement ?

Commentaires fermés sur Fibre optique : où en est le déploiement ?
Fibre optique : où en est le déploiement ?

Emmanuel Macron, le président de la République française, table sur une couverture de 72 % des locaux en FTTH (Fiber To The Home ; Fiber To Fiber) dans moins de deux ans, et l’intégralité du territoire d’ici 2024.
Le Plan France Très Haut Débit (PFTHD), succédant au programme national THD lancé en juillet 2011, fixe les objectifs du déploiement des réseaux FTTH dans l’Hexagone. Celui- ci prévoit la couverture de 100 % des locaux français en THD à l’horizon 2023, dont 90 % en fibre optique.
Pour atteindre cet objectif, les grands opérateurs télécoms français (à savoir Free mobile, Orange, Paritel, Bouygues Telecom et SFR), l’État, l’Europe et les collectivités territoriales ont consenti à un investissement de 55 milliards d’euros sur sept ans.

Où en est le déploiement de ce chantier titanesque ?
D’après les dernières données publiées le mois dernier par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), près de 41 % des abonnements à Internet en France concernent des connexions à THD, soit 23 millions d’abonnements.
Si le THD est constitué de diverses technologies, l’UIT indique que les nouveaux accès sont quasi fibrés. Globalement, près de 40. 2 millions de foyers (bureaux, appartements, maisons, etc.) sont raccordables en FTTH, une augmentation de 7. 6 millions en un an.

La fibre optique : des performances exceptionnelles !
Avec la fibre optique, ou les réseaux FTTH, vous pouvez bénéficier d’une connexion internet 100 fois plus rapide que l’ADSL : réactivité optimale pour les jeux en réseaux ; télévision en Ultra Haute Définition ; et téléchargement de vos vidéos en seulement quelques secondes. Vous pouvez également contrôler votre maison et vos objets connectés (chauffage, musique, électroménager, etc.) en continu, même à distance.
Les différents opérateurs, comme Paritel (opérateur télécom de proximité pour PME/TPE) ou encore SFR, permettent de tester l’éligibilité fibre de son domicile. Ces derniers peuvent, en se basant principalement sur une adresse postale, indiquer quelles technologies sont dispos, et quels débits espérer. La carte de couverture de la fibre optique est disponible sur le site officiel de l’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse.
Les offres proposées par les opérateurs de télécommunications français varient beaucoup. Ces derniers doivent jongler entre différentes technologies afin d’assurer une couverture complète du territoire en THD. Paritel, SFR et Orange ont rappelé mercredi leurs ambitions et leurs avancées dans la fibre optique. Face à la pression de l’Arcep, ceux-ci multiplient les promesses d’investissement.


La 5G débarque bientôt en France

Commentaires fermés sur La 5G débarque bientôt en France
La 5G débarque bientôt en France

La 5G, cinquième génération de téléphonie mobile, est très, très attendue par les industriels et les grands opérateurs télécoms français (Paritel, Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free Mobile), car susceptible d’accélérer la transformation digitale de l’économie.
C’est la nouvelle version de l’ensemble des technologies mobiles. Il s’agit principalement d’un ensemble de méthodes et protocoles (règles) de transmission de l’info devant théoriquement offrir à la fois immense capacité, faible temps de latence et rapidité, de façon à absorber un fort trafic. Le réseau 5G est, en ce sens, une amélioration des capacités techniques offertes par la 4G+ et la 4G. “Mais c’est également une nouvelle étape dans les pratiques de communication”, ajoute Jean-Philippe Bosnet, le président-directeur général de la société Paritel.

Une technologie prometteuse ?

Grâce aux faibles temps de latence (sous la barre de 2ms) et aux très hauts débits qui devraient caractériser le réseau 5G, les entreprises – de toute taille – vont entrer dans l’ère nouvelle de l’Internet des objets et des villes dites intelligentes. Cette nouvelle technologie devrait aussi faire évoluer l’Internet des objets et les villes intelligentes grâce notamment au déploiement d’un nombre important de réseaux de capteurs de faible puissance dans les régions rurales et les villes. Du fait de sa robustesse et de sa sécurité, les réseaux 5G pourront donc être utilisés afin d’assurer les services nécessaires aux missions et la sécurité publique. La sécurité et le faible temps de talence qui caractérisent cette nouvelle technologie seront ainsi un atout dans l’évolution des systèmes de transport intelligents (STI), créant des débouchés (ou des passages) pour les camions et les véhicules autonomes connectés. Les STI engendrent une transformation des réseaux mobiles et fixes des opérateurs télécoms qui donne de la souplesse aux réseaux et permet une très forte utilisation des ressources.

Les éléments clés des réseaux 5G
– une exposition alternée ;
– des faisceaux plus fins ;
– des bandes de fréquences beaucoup plus larges ;
– les antennes à faisceaux orientables vers les usagers.
Le cahier des charges de la 5G, publié la semaine dernière par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), prévoit un nombre accru d’objets connectés, une latence de l’ordre de la milliseconde et des débits jusqu’à 20 fois supérieurs à ceux de la 4G.


« Previous Entries Next Entries »