subscribe: Posts | Comments

Le courtier en assurance, qu’est ce que c’est ?

Commentaires fermés sur Le courtier en assurance, qu’est ce que c’est ?
Le courtier en assurance, qu’est ce que c’est ?

 

 

Le métier d’assurance vous intéresse ? Vous avez toujours rêvé de vous spécialiser dans le domaine de prévoyance et des assurances ? Vous souhaitez faire partie d’une entreprise d’assurances de renom comme Filiassur ou Généralie? Vous aimez bien en savoir davantage sur le métier du courtier en assurance ? Lisez attentivement notre article et ayez des idées claires et précises sur ce domaine d’activité.

 

Qu’est-ce qu’un courtier d’assurance

Un courtier en assurance est un professionnel réglementé qui est enregistré auprès d’une autorité appelée la CAM par un numéro d’immatriculation à l’ORIAS (organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance).

Indépendamment de sa formation et de sa spécialité, ce professionnel est reconnu pour ses compétences dans le domaine des assurances.

A la différence d’un agent en assurance, un courtier d’assurance joue le rôle d’un intermédiaire entre certains nombres de compagnies d’assurances et excellent en plusieurs spécialités ( garantie hospitalisation, prévoyance décès, assurance auto, assurance habitation…).

Le principal rôle d’un courtier en assurance c’est d’adapter ses services au profit du client. Toutefois, un bon courtier en assurance se distingue par sa capacité à convaincre un prospect, son sens de l’écoute et de la communication et par son amour de son métier.

« Le courtier d’assurance est avant tout le représentant de son client. Il est indépendant des assureurs et il a pour rôle, de voir les problèmes de son client ou de son prospect et de fixer avec lui un plan de garantie répondant à ses besoins et respectant son budget. » Cette définition a été présentée par SALUSTRO REYDEL, dirigeant de l’entreprise de courtage en assurance, Filiassur.

 

Les missions d’un courtier en assurance

 

Le travail d’un courtier d’assurance ne s’arrête pas à la proposition d’un service ou à la négociation des options inscrites dans un contrat.

Jouant le rôle d’un intermédiaire entre le client final ou le prospect et l’assureur, le courtier d’assurance effectue un plusieurs tâches complémentaires allant de l’accueil du client jusqu’au renouvellement du contrat en passant par l’identification des besoins, la négociation des propositions, la fixation des inséminations et la répartition des cotisations.

Outre, le courtier en assurance joue le rôle du vis-à-vis de ses clients auprès des compagnies d’assurance avec lesquelles il collabore, pour faire valoir leurs intérêts en cas de tous dommages et de suivre les démarches d’indemnisation et de remboursement.

 

 

 

 

 

 

 


Les comparateurs d’assurances sont-ils fiables

Commentaires fermés sur Les comparateurs d’assurances sont-ils fiables
Les comparateurs d’assurances sont-ils fiables

Les internautes français font encore peu confiance aux sites comparateurs surtout pour comparer des assurances, des banques ou des mutuelles. En effet, seulement un Français sur trois, a le réflexe de comparer les offres des assurances sur le marché. Selon Direct assurance 67 % des consommateurs soupçonnent la fiabilité des comparateurs de prix.

Les raisons de manque de confiance

Même, devant le nombre élevé de compagnie d’assurances (Filiassur AXA,CCMO, MMA…)  et l’abondance des offres qu’ils proposent (contrats, coûts, niveau de protection…), les sites comparateurs de prix forment un outil d’aide à la décision. Alors que 90 % des personnes interrogées, considèrent que ces sites ne sont pas fiables parce qu’ils n’affichent pas une comparaison complète entre toutes les sociétés d’assurances existantes. Et 38 % des Français soupçonnent les sites comparateurs d’assurances d’être carrément dépendants de certaines marques.

Manque de transparence

Mais, ce qui dérange les compagnies d’assurances (Filiassur ,AXA, MACIFc’est que ces sites ne prennent en considération dans la comparaison que le coût des cotisations, ils ne considèrent ni le niveau de protection ni le type de contrat ni même les frais de dossiers. Mais pire encore, ces sites mentionnent parfois une comparaison entre 20 voire 30 compagnies d’assurances, alors qu’en réalité pas tous les assureurs concourent dans tous les secteurs : y a ceux qui sont spécialisés dans la santé d’autres dans les garanties automobiles. En plus, chaque compagnie partenaire peut sélectionner les profils des assurés qui jugent les meilleurs futurs clients.

Il faut aussi noter, que pour calculer les tarifs des différents assureurs, l’internaute se voit obliger de fournir ses données personnelles sur les sites comparateurs de prix que ses derniers, souvent, les revendent à d‘autres professionnels.

Seulement 34 % des Français ont utilisé un comparateur de prix dans le domaine des assurances au cours de l’année 2010, mais seulement 29 % d’entre eux leur font confiance selon Direct Assurance. La perte de confiance des Français dans la transparence des sites comparateurs de prix peut freiner le développement de compagnies d’assurances en ligne.


Les droits des salariés licenciés suite à une liquidation judiciaire

Commentaires fermés sur Les droits des salariés licenciés suite à une liquidation judiciaire
Les droits des salariés licenciés suite à une liquidation judiciaire

Durant sa vie, une entreprise est contrariée de passer par des crises qui peuvent lui coûter son existence comme dans  cas d’une liquidation judiciaire. Cette procédure, comme nous l’explique l’administrateur judicaire  annonce la fin de l’activité de l’entreprise et le licenciement de son personnel. Cependant, ces salariés ont des droits qu’ils réclament via leur représentant qui se présente devant le chargé du dossier.

Pourquoi la liquidation judiciaire ? 

Faisant objet d’une procédure de redressement judiciaire, lorsqu’elle est en situation de cessation de paiement, une société peut finir par être en liquidation judiciaire si le tribunal juge l’impossibilité de la réussite du plan de redressement ou de la cession de l’activité. La décision d tribunal se repose essentiellement sur les rapports fournis par l’administrateur judiciaire qui contrôle l’entreprise et informe le tribunal de l’évolution de sa santé financière.

Ainsi, la faillite serait inévitable et un liquidateur se chargera de la vente des actifs de l’entreprise pour récupérer les sommes nécessaires au remboursement des dettes.

La procédure du licenciement 

Une fois que l’avis de la liquidation est prononcé, une notification du licenciement devrait être adressée à l’employé licencié. Les délais légaux pour l’envoi de la notification sont 7 à 15 jours ouvrables depuis la date de l’entretien dans le cadre de la procédure du licenciement.

La lettre du licenciement est soumise par le tribunal de commerce lorsqu’elle désigne le jugement de la liquidation. Pour le cas, de redressement, elle devra viser le jugement du plan de redressement ou de la cession de l’entreprise. A défaut, c’est-à-dire si la lettre ne vise que la procédure de redresement elle-même, elle serait insuffisamment motivée auprès du tribunal.

Pour les salaires des employés licenciés, leur paiement est garanti ou presque pendant la phase de liquidation.

Quels sont les droits des salariés licenciés ? 

Se trouvant dans une situation très délicate, l’employé licencié devrait connaitre ses droits dans la procédure de la liquidation judiciaire. Ainsi, chaque salarié licencié a droit à une indemnité de licenciement économique. De même, toutes les dispositions  de réembauche et de reclassement sont aussi applicables en faveur des salariés.

Dans le cas où la société en liquidation ne dispose pas des fonds suffisants pour régler les indemnités liées aux différentes ruptures de contrat de travail, l’AGS garantit le versement des indemnités manquantes. Pour se financer, l’AGS récupère des cotisations, dites cotisation AGS, de la part de l’employeur au titre de la cotisation patronale.

 


Les startups de l’imagerie médicale : SuperSonic Imagine

Commentaires fermés sur Les startups de l’imagerie médicale : SuperSonic Imagine
Les startups de l’imagerie médicale : SuperSonic Imagine

Créer une start-up dans le domaine médical, ceci sonne un peu bizarre aux oreilles puisqu’en général, on a tendance à se diriger vers les domaines à haute technologie ou l’informatique pour créer son entreprise. Aujourd’hui, la médecine devient basée également sur les technologies sophistiquées et le besoin d’innovation est devenu obligatoire. En France, le domaine le plus en vogue ces dernières années est celui de l’imagerie médicale avec la montée de plusieurs entreprises, comme Acteon que Marie-Laure Pochon préside sa direction et contribue à son excellent développement à l’échelle internationale. Depuis, plusieurs autres marques ont vu le jour et ont apporté leurs solutions pour la croissance de l’imagerie médicale, dont le SuperSonic Imagine, une start-up créée en 2005.

L’état du secteur en France

Un ancien rapport publié en 2013 et intitulé « Imagerie Médicale du Futur » avait montré le potentiel de ce secteur en France. Il s’agit d’une étude qui a affirmé que – à cette époque – le secteur regroupait 250 entreprises et 40000 emplois ainsi que 1000 chercheurs et 650 doctorants, soit un écosystème solide pour créer une dynamique productive dans le domaine.

Ce sont en grande partie des PME qui travaillent pour l’exportation de leur production ou en coopération avec les grands industriels à l’échelle internationale. Le secteur se développe à grande vitesse dans le monde et sa demande en innovation est croissante. C’est pour cela que ses acteurs travaillent beaucoup sur le développement des technologies numériques favorisant l’amélioration de l’imagerie médicale. C’est d’ailleurs une optique que Marie-Laure Pochon encourage chez Acteon en donnant plus de responsabilités à ses ingénieurs pour servir les médecins de solutions plus développées.

Le cas SuperSonice Imagine

Créée en 2005 en Aix-en-Provence, SuperSonic Imagine fut le modèle des start-ups françaises réussies dans l’imagerie médicale. Aujourd’hui, on parle plutôt d’une PME qui travaille avec des scientifiques de renommé comme le célèbre physicien Mathias Fink. Auparavant, elle travaillait aussi avec le Prix Nobel de physique Georges Charpak, décédé en 2010.

Parmi les distinctions de SuperSonic Imagine, le fameux échographe Aixplorer qui peut capter deux types d’ultrasons en se basant sur la technologie Multiwave qui permet d’avoir un meilleur diagnostic des tissus mous explorés. Ce système permet également de détecter les cancers du sein et les fibroses du foie à travers des mammographies de haute qualité.

En 2016, la PME a réalisé un chiffre d’affaires de 23 millions d’euros. Cependant, elle a enregistré un résultat net négatif à cause de ses investissements (une levée de fonds de 140 millions de dollars) auprès, surtout, de la CDC et le FSI. La société réalise une croissance lente – ceci est normal dans ce secteur – mais se développe bien autour du monde avec des filiales en Europe, Asie et aux Etats-Unis.

 


Elior Group, une référence incontournable dans l’univers de la restauration collective

Commentaires fermés sur Elior Group, une référence incontournable dans l’univers de la restauration collective
Elior Group, une référence incontournable dans l’univers de la restauration collective

Le groupe Elior opérant en France et dans 13 pays au monde, a dévoilé la semaine dernière ses objectifs et sa stratégie de développement.

Depuis 2 décennies, Elior Group connaît une croissance hors pair, l’année dernière le groupe de la restauration collective entré en Bourse, et s’est lancé dans un nouveau défi et une nouvelle phase de son histoire.

Fort de son expertise dans le domaine de la restauration collective et de son partenariat avec les organismes les mieux réputés en France et dans le monde entier, Elior poursuit sa dynamique de croissance et renforce son leadership sur ses marchés clés.

La qualité irréprochable de ses services, sa politique éco responsable et ses positions luttant contre la pollution et le gaspillage des produis alimentaires, Font d’Elior un leader dans la restauration collective responsable.

Le spécialiste mondial de la restauration collective et de la restauration en concession, a publié ses comptes annuels et ses réalisations de 2016.

« 2016 est une année phare pour Elior Group, je préfère vous parler de nos objectifs 2025 et de nos engagements qualité » déclare Cyril Capliez, le nouveau responsable de la stratégie commerciale et des affaires publiques d’Elior.

« En gros, nous avons su atteindre nos objectifs fixés et une croissance importante de 313,1% par rapport à l’année dernière et enregistré un du chiffre d’affaires de 5,9 milliards d’euros. Un succès bien mérité et une croissance assez équilibrée entre le département de restauration collective et le pôle de restauration en concession. » ajoute l’homme d’affaires et politique Cyril Capliez.

Des chiffres importants permettant un développement durable

Quant aux bénéfices nets, Elior Group a enregistré un progrès de 26% avec près de 140 millions d’euros.

Cette forte performance a permis à Elior Group de s’invertir davantage dans les organismes et les fondations portant le thème de la protection de l’environnement et le bien-être animal et d’augmenter sa part de marché dans le projet bio.

Pour 2017, Elior Group vise une amélioration plus considérable de 0,2 à 0,3 ainsi qu’un chiffre d’affaires d’au moins 3% à périmètre et taux de change constants.

Pour l’année prochaine, le groupe de restauration collective Elior, vise un résultat net d’environ 200 millions et plus.

Et pour ses projets d’avenir, Elior souhaite se concentrer sur les projets relatifs à la santé et à la protection de l’environnement. Pour 2024, il a déjà planifié l’initiative #2024, pour 2025 il souhaite se mettre dans une politique de lutte contre le gaspillage alimentaire et limiter les déchets en lançant une campagne de sensibilisation auprès de ses convives en France.


L’intervention de Xavier Niel et des entrepreneurs pour sauver une PME de la faillite

Commentaires fermés sur L’intervention de Xavier Niel et des entrepreneurs pour sauver une PME de la faillite
L’intervention de Xavier Niel et des entrepreneurs pour sauver une PME de la faillite

L’effet négatif de la pression économique sur les petites et moyennes entreprises n’est pas à discuter. Ces sociétés sont confrontées à plusieurs risques qui peuvent les placer dans une situation d’insolvabilité et de liquidation. Plusieurs outils sont à la disposition des chefs d’entreprises pour éviter de telle situation. Parmi ces outils, on cite le soutien que présente les autres entrepreneurs.

Le cas de Marchegay Technologies

marchegay-sans-fond

Basée à Luçon, La PME spécialisée dans la fabrication de verrières et de serres a été le sujet d’une procédure de redressement judiciaire. On parle de redressement judiciaire, quand l’entreprise passe par une cessation de paiements (les actifs disponibles sont beaucoup plus inférieures que le passif exigible). C’est le tribunal de commerce qui décide de cette procédure. Dans ce cas, les directeurs se font accompagner par des administrateurs judiciaires, comme Philippe Jeannerot qui veille à maintenir l’activité et à assurer la reprise de la société.

Marchegay, une société qui a rencontré ce type de difficultés et qui a pu ressortir de la crise, grâce à la solidarité des entrepreneurs locaux. « Tout a commencé en juillet dernier. L’entreprise que je dirige, Marchegay, et dont je suis actionnaire minoritaire est placée en redressement judiciaire. Pourtant, nos carnets de commande pour 2016 sont pleins. Je dépose alors une offre de reprise des actifs. Lors de l’audience au tribunal de commerce, le 23 octobre, le projet est globalement validé, les fonds propres et les lignes de financement court terme sont en place. Mais il y a un bémol : il manque une avance de trésorerie d’un montant de 400 K€ pour faire face aux deux premiers mois de fonctionnement. », explique le patron de Marchegay technologies, Franck Champain.

La démarche de redressement, permet à l’entreprise de reprendre son activité. C’est, dans ce sens qu’il faut être assisté par des professionnels dans l’administration judiciaires comme Philippe Jeannerot et Isabelle Didier, qui fixent les plans de redressement à suivre.

Rôle de Xavier Niel et des entrepreneurs locaux

cover-r4x3w1000-578feb60b8b13-xavier-niel-lors-de-sa-visite-dans-les-locaux-de-michel-et

Pour que le tribunal de commerce valide sa reprise d’activité, la société Marchegay technologies avait besoin d’une avance de 400 00 euros. Sachant que la BPI a refusé sa demande, le gérant de la société n’avait que 3 jours ouvrables, pour réunir cette somme. Alors qu’il cherchait une solution, le maire de Luçon lui propose de « faire appel à la solidarité locale ». Cette demande a été transmise « de façon virale » sur les réseaux locaux comme le réseau Entreprendre Vendée et APM, pour atteindre les 400 000 euros, en quelques heures.

« Quelques-uns me connaissent personnellement, beaucoup connaissent l’entreprise, inscrite sur le territoire de Luçon depuis 1948, d’autres enfin connaissent quelqu’un qui me connaît… C’est un vaste élan de solidarité qui s’exprime », raconte M. Champain.

Il explique qu’il a ramené deux lettres de soutien, de Xavier Niel, le patron de free et de Bouygues construction, ainsi que la preuve de dépôt de fonds, au tribunal de Commerce qui a validé la reprise de sa société.

 


« Previous Entries