subscribe: Posts | Comments

PSG : le maillot du club de la capitale est toujours à vendr

Commentaires fermés sur PSG : le maillot du club de la capitale est toujours à vendr
PSG : le maillot du club de la capitale est toujours à vendr

Le président du club de la capitale, Nasser Al Khelaïfi cherche un nouveau sponsor maillot qui succédera à la compagnie aérienne Emirats, dont le contrat s’achèvera en juin prochain. Est-ce la compagnie aérienne Qatarie a vraiment le profil ?

À la recherche du bon sponsor principal

Certes, le temps presse et la pression a tendance à monter pour les dirigeants du PSG, puisque la fabrication des maillots pour la saison prochaine doit commencer très bientôt et le sponsor principal n’est pas encore connu, toutefois le PSG préfère prendre son temps pour trouver le bon sponsor.
Loin du problème logistique, le sponsor principal est essentiel afin de garantir les diverses dépenses du club de la capitale. En effet, le contrat actuel que possède le PSG avec la compagnie aérienne Emirates a pu rapporter plus de 20 millions d’euros par an. Le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi a fixé l’objectif ambitieux de rejoindre, voir dépasser le gratin des clubs européens comme Manchester United et le FC Barcelone qui eux touchent prés de 50 millions d’euros par an. En essayant de négocier avec la compagnie aérienne Emirates afin d’élever le contrat à 80 millions d’euros par an, la stratégie du président n’a eu pour effet que refroidir la compagnie arienne émiratie qui a décidé de mettre fin à son contrat avec le PSG.
Le club de la capitale s’est retrouvé contraint à trouver en urgence un nouveau sponsor principal avant la fin du contrat. Selon le responsable de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes, les marques qui seront intéressées par ce genre de sponsoring, doivent être puissantes au niveau économique et à la recherche de notoriété. Dans la plupart des temps ils sont soit des acteurs du moyen-orients soit de l’asie. En outre, le plus souvent sont des compagnies aériennes qui espèrent promouvoir l’ouverture de ses nouvelles lignes.

Une autre compagnie aérienne en vue ?

Ces derniers jours, le PSG aurait laissé circulé son intérêt à Qatar Airways ou à Air France, comme un sponsor principale. Toutefois, officiellement, le club de la capitale voudrait éviter de collaborer une nouvelle fois à une marque du Qatar, afin de ne pas reproduire le même problème que le contrat du QTA. En effet, les experts de l’UEFA chargé d’analyser le fair-play financier n’ont pas hésité de loucher sur les différents contrats qataris. « Afficher le nom d’une société qatari, le même pays du propriétaire du club ne serait pas forcément bien vu par l’UEFA » a expliqué Jean-Martial Ribes, directeur de la communication du PSG.
Néanmoins, ce qui est important pour le PSG, pour l’instant, c’est de bien jouer afin de garantir une qualification en huitième de finale parce qu’une élimination du premier tour constituera un handicap dans toutes les négociations.


PSG : le club nie toute discrimination ethnique

Commentaires fermés sur PSG : le club nie toute discrimination ethnique
PSG : le club nie toute discrimination ethnique

Suite à l’enquête interne effectuée sous la demande du président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, le club a reconnu l’existence au niveau de certains centres de formation la mise en place d’un système de fiche qui contient des critères ethniques, mais le directeur général délégué, Jean-Claude Blanc assure que cette pratique n’a plus cours.

Les mesures qui seront mises en place par le PSG

L’enquête menée par un cabinet d’avocats externe au club et qui a duré 4 semaines, a démontré que malgré l’existence de ces fiches, aucun cas de discrimination avéré a été noté. Le 15 novembre dernier, le directeur général délégué du club parisien, Jean-Claude Blanc a présenté les résultats de l’enquête interne à la ministre des Sports Roxana Maracineanu, tout en présentant les mesures que le président du club, Nasser Al Khelaïfi a demandé de mettre en place, afin de renforcer les pratiques éthiques.
Le cabinet d’avocats, s’est fondé sur une analyse d’échange d’e-mails, ainsi que sur une série d’entretiens qui a été menée avec les différents salariés chargés de recruter les jeunes joueurs dans les centres de formation du PSG. « Cette enquête a démontré qu’il n’y a pas eu de cas de discrimination pour le recrutement de jeunes joueurs au PSG » a affirmé le directeur de la communication du club parisien, Jean-Martial Ribes.
Selon le club ce système de fichage été une initiative du responsable de la cellule de recrutement au Province, sans évoquer aucun nom.

Respect de l’éthique

La ministre des Sports, Roxana Maracineau a déclaré que l’entretien avec le directeur général du PSG été direct et franc. En effet, cette rencontre avait été fixée depuis le début des révélations publiées par Médiapart et diffusées par l’émission Envoyé spécial évoquant l’existence d’un système de fichage qui mentionne l’origine des différents jeunes joueurs. Le club de la capitale a reconnu l’existence des fiches contenant des critères ethniques, toutefois, l’enquête a affirmé que ce système n’est plus d’actualité. Le PSG s’engage d’apporter de nouveau processus au niveau de la sélection tout en respectant l’éthique.
La ministre, Roxana Maracineau, a affirmé qu’elle veillera en personne à la mise en œuvre des engagements du PSG au niveau de leur centre de formation.

L’avis des journalistes sur ces révélations

Selon Geoffroy Garétier, le journaliste spécialiste dans le sport, ces récentes polémiques, qui tournent autour du club de la capitale, font partie d’une campagne médiatique anti-PSG. Un avis qui est aussi partagé par le journaliste de Canal+, Pierre Ménès. « Visant à nuire à l’image du club de la capitale, les médias se sont acharnés durant prés d’un mois sur le club en publiant des fausses accusations et des révélations. Toutes ces polémiques laissent un peu réfléchir pourquoi tout cet acharnement sur le PSG et surtout qui profite de toute cette campagne ? » se demande Geoffroy Garétier.


Le PSG riposte aux accusations du Football leaks

Commentaires fermés sur Le PSG riposte aux accusations du Football leaks
Le PSG riposte aux accusations du Football leaks

Alors que le club de la capitale est en train de se préparer pour affronter les matches de la Ligue 1, mais encore les matches décisifs de la Ligue des champions, ces derniers jours il fait face à une vague d’accusations révélées par les football Leaks et publiées par plusieurs médias français dont Médiapart. Afin de mettre fin à ses rumeurs sur lesquelles, les médias français ont profité pour ternir l’image du club parisien, les dirigeants ainsi que certains joueurs du club de la capitale ont répondu à ces révélations.

Les joueurs réagissent aux révélations

Alors que les conditions et les détails du transfert de Kylian Mbappé de Monaco au club parisien ont été révélés par les Football leaks, le champion du monde a tenu à clarifier certaines informations. « Je n’aime pas trop m’exprimer sur des sujets aussi banales, mais vu qu’un grand nombre de médias ont reprit le sujet sans même vérifier si ces informations sont correctes ou pas, j’ai voulu clarifier certaines choses. Je tiens avant tout à préciser que je n’ai aucun problème avec la justice, je paie tous mes impôts en France et sur tous mes revenus. Je n’ai jamais choisi le PSG parce qu’elle va me payer mes impôts comme prétend Médiapart. Avant de pouvoir choisir le club de la capitale, j’ai longuement réfléchi, le plus important pour moi, c’était dans quelle équipe je pourrais donner le mieux de moi-même tout en poursuivant ma progression. Et donc j’ai choisi tout naturellement le Paris Saint Germain» a expliqué Kylian.
Âgé de seulement 19 ans, Kylian Mbappe, le champion du monde, a affirmé « Certes lorsque le PSG m’a proposé de faire partie de son équipe comme tous joueurs, j’ai négocié mon contrat, toutefois, ce qu’a publié psg Paname Squad le 2 novembre dernier est complètement faux. Je n’ai demandé que des choses rationnels et dans les règles. Ce qui me fait rire réellement, c’est que Médiapart est un site qui dénonce généralement les irrégularités, or tout ce que j’ai fait est en règle. Donc je ne comprends absolument pas pourquoi tout cet acharnement contre moi et le PSG ».

Le président du PSG donne son avis

Tout juste le match Naples-PSG achevé, que le président du Paris Saint-Germain, Nassr Al Khelaifi, a été interrogé sur les dernières accusations des Football Leaks. « Sincèrement, je ne regarde pas ce type de média, parce que je trouve que, c’est du n’importe quoi », a expliqué Nasser Al Khelaïfi pour la première fois, en rejetant toutes les allégations émises contre le club parisien. En effet, jusque-là, le PSG ne s’exprime qu’a travers son directeur général délégué, Jean-Claude Blanc, mais encore son directeur de la communication, Jean-Martial Ribes, qui ont été toujours dans la première ligne pour répondre à toutes les rumeurs qui peuvent toucher à la réputation du club.


Le Paris Saint Germain attaque ICFC devant le TAS

Commentaires fermés sur Le Paris Saint Germain attaque ICFC devant le TAS
Le Paris Saint Germain attaque ICFC devant le TAS

Après la pluie d’accusations qu’a eu droit le club parisien ce dernier mois, l’Instance de contrôle Financier des clubs (ICFC) a pris la décision de réouvrir le dossier du Fair-play financier du célèbre club, alors que l’UEFA avait déjà réglé un accord amiable avec le PSG depuis 2014. Suite à cette décision le président du club parisien, Nasser Al Khelaïfi, a décidé d’attaquer l’ICFC devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Réétudier le fair-play financier du PSG

Après l’étude du fair-play financier du club parisien, le contrat du Qatar Tourism Authority, avec le club dérange toujours l’ICFC malgré que l’UEFA avait fixé le contrat du QTA à 100 millions d’euros selon un accord amiable qu’a été signé entre l’UEFA et le PSG. En effet, l’Instance de contrôle Financier des clubs a décidé de réétudier les comptes du club de la capitale.
Selon le directeur de la communication Jean Martial Ribes, « c’est inadmissible tout cet acharnement sur le club de la capitale, après l’affaire de truquage du match du PSG et l’Etoile Rouge de Belgrade et les multiples accusations qu’a subi le club en moins d’un mois, maintenant, c’est autour de l’UEFA de réouvrir un dossier qu’a déjà été analysé ».
Les dirigeants du PSG, ils sont conscients que si la valeur du contrat du QTA sera baissée, le club parisien serait déficitaire de point de vue comptable, ce qui est interdit par le Fair-play financier. Déjà sanctionné en 2014 à cause de ce même contrat du QTA, le club de la capitale pourrait cette fois-ci s’exposer à de plus lourde sanction comme l’exclusion du club des compétitions européennes.

Le contrat QTA du PSG

Selon Jean Martial Ribes, le directeur de la communication du PSG « le fameux contrat qui pose problème n’est pas un contrat de sponsoring classique, c’est plutôt un contrat de « nation branding », c’est pour cette raison que l’UEFA en 2014 a préféré sceller un accord avec le club en estimant ce contrat, puisque, ce n’est pas un contrat classique. Or depuis que l’accord été validé en 2014, en estimant le contrat du Qatar Tourism Authority à 100 millions d’euros, le club a continué à évoluer en achetant d’autres joueurs suivant cette estimation effectué à l’amiable avec l’UEFA ». Jean Claude Blanc, le directeur général délégué du PSG a ajouté « On ne peut pas modifier à chaque fois les règles. Cette incertitude est inadmissible pour un célèbre club de cette taille qui a plein d’ambition ».
Toutefois, l’ICFC, a bien l’intention de baisser la valeur du contrat à prés de 58 millions d’euros, une décision qui n’enchante pas le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, qui a pris la décision d’attaquer l’ICFC au Tribunal arbitral du sport.
Suite à cette décision, l’UEFA a préféré mettre en pause tous les travaux en cours pour l’étude des comptes du PSG en attendant la décision du Tribunal arbitral du sport.


Religion musulmane : les principes de l’Islam

Commentaires fermés sur Religion musulmane : les principes de l’Islam
Religion musulmane : les principes de l’Islam

Selon les savants en islam, la religion musulmane est d’une très grande simplicité. En effet, les musulmans doivent admettre, qu’Allah est l’unique et le tout puissant créateur de l’humanité, il a révélé aux hommes, le Coran, par l’intermédiaire de son messager, le prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui). Le Coran, ou le livre saint en Islam est la parole d’Allah. Le prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) l’a reçu par l’intermédiaire de l’archange Gabriel.

Le Coran

Le livre saint en Islam, contient un texte complet et parfait, qui transcrit tous les besoins de la société musulmane et tous leurs besoins. En effet, le Coran est la référence suprême dans tous les domaines, le droit, l’économie, la spiritualité, la morale individuelle et les sciences.
Le mot Islam signifie en arabe, la soumission à la volonté de Dieu tout en obéissant à sa parole sacrée, c’est à dire à tous les prescription du Coran.
Selon l’imam de la mosquée de Paris, parmi les prescriptions du Coran, les cinq piliers de l’islam qui sont : la Shahda, les prières obligatoires durant les cinq horaires de prière, le jeûne de Ramadan, l’aumône obligatoire ou aussi appelée Zakat et le pèlerinage. Toutefois, un bon croyant doit admettre l’ensemble des paroles de Dieu du Coran, tout en effectuant ses obligations comme la salat durant les heures de prière.

Il est d’ailleurs recommandé, de réciter à chaque fois qu’il est possible du Coran, afin d’accroître sa foi et de profiter de tous ses bienfaits. Un grand nombre de fidèles connaissent par cœur tout ou une partie du Coran.
Certes, certains passages du Coran peut laisser place à l’interprétation, toutefois, grâce à l’expertise des savants en islam, le livre saint n’a plus de secret. En outre, grâce aux textes complémentaires comme les hadiths et les explications données par le prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), les savants peuvent mieux interpréter quelques parties du Coran.
Donc, par comparaison juridique, le livre saint est la loi, possédant le pouvoir supérieur et les hadiths authentiques du Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), sont la jurisprudence.

 

Les autres livres de Dieu

La présence d’un Dieu unique ne concerne pas que la religion musulmane, puisque la majorité des autres religions monothéistes fait référence à un seul unique Dieu créateur de l’univers.
Au niveau du Coran, on note la citation d’un grand nombre d’anges, qui ont différentes fonctions, comme Gabriel celui qui a révélé le Coran au prophète et Malik le gardien de l’enfer.
Le Coran fait aussi référence aux autres livres révélés par Dieu, comme la Bible, la Thora, les Évangiles et les psaumes de David.


Enquête sur fichage ethnique : le PSG déclare « pas de cas de discrimination » a été enregistré

Commentaires fermés sur Enquête sur fichage ethnique : le PSG déclare « pas de cas de discrimination » a été enregistré
Enquête sur fichage ethnique : le PSG déclare « pas de cas de discrimination » a été enregistré

Selon psg paname squad, par l’intermédiaire d’un cabinet d’avocats externe et qui a duré un mois, le club parisien assure qu’il n’y a pas eu de cas avéré de discrimination au Paris Saint-Germain, et ce, malgré l’existence du système de fichage ethnique au niveau du recrutement dans les centres de formation. En effet, le 15 novembre soir, les dirigeants du club parisien ont présenté la conclusion de l’enquête interne à la ministre des Sports Roxana Maracineanu, tout en exposant les mesures fixées par le président du club parisien, Nasser Al Khelaïfi, afin de renforcer les pratiques éthiques au niveau du club de la capitale.

Rencontre entre les dirigeants du PSG et la ministre des Sports

Selon le journal, le Parisien, la rencontre entre le directeur général du PSG, Jean-Claude Blanc et la ministre Roxana Maracineanu a duré prés de 90 minutes, et a été comme a déclaré la ministre « professionnelle, franc et direct ».
Le PSG a bien reconnu l’existence de ce système de fichage, toutefois, le directeur de la communication, Jean Martial Ribes, a bien assuré que ce genre de pratique n’est plus d’usage depuis fin 2017. Le président du club de la capitale, Nasser Al Khelaïfi, a déclaré qu’il veillerait en personne à la mise en place d’une nouvelle organisation dont l’objectif est de faire respecter l’éthique au sein du club.
Accompagné par l’un des responsables de la fondation PSG et ex-président de SOS Racisme, Malek Boutih, le dirigeant du club parisien a tenu à présenter les dernières conclusions de l’enquête interne demandé par la direction du PSG et effectuée par un cabinet d’avocats externe du club. En effet, selon le Parisien, l’enquête a été fondée sur une série d’entretiens réalisés avec les salariés du club qui sont en charge des recrutements au sein des centres de formations, ainsi que les analyses des différents échanges de courrier électronique.

Les conclusions de l’enquête

Le dirigeant du club a affirmé que l’enquête a, aboutit, a la conclusion qu’il n’y a pas de cas de discrimination avéré au sein du PSG. Néanmoins, le club affirme que durant la période de 2013 à 2017, certains centres du club ont ajouté au niveau des fiches le critère d’origine de chaque jeune joueur. Le club confirme aussi que ces pratiques sont à l’initiative propre du responsable du centre de formation Province. Mais, malgré l’existence de ce fichage ethnique, les dirigeants du club de la capitale assurent qu’il n’y pas eu de discrimination ni au niveau de l’évaluation ni au niveau du recrutement des jeunes joueurs.
« La direction Paris Saint-Germain ignorait tout de ses pratique puisque aucune fiche mentionnant un critère d’origine n’est jamais remontée à la direction » assure Jean-Martial Ribes, le directeur de la communication du club de la capitale.


« Previous Entries